Viridal duo 20 microgrammes / ml poudre et solvant pour solution injectable.


Commander maintenant en ligne

Consultation médicale incluse


1. Nom du médicament

Viridal Duo 20 microgrammes / ml, poudre et solvant pour solution injectable.

2. Composition qualitative et quantitative

Alprostadil 20 microgrammes (utilisé comme un complexe clathrate 1: 1 avec alfadex).

Pour la liste complète des excipients, voir la section 6.1

3. Forme pharmaceutique

Poudre et solvant pour solution injectable.

Cartouche en verre à double chambre contenant une poudre lyophilisée et un solvant pour la reconstitution (solution de chlorure de sodium à 0,9% p / v).

La poudre est blanche et la solution de chlorure de sodium isotonique est un liquide incolore transparent sans odeur particulière. La poudre est soluble dans les 60 secondes lorsqu’elle est dissoute dans une solution de chlorure de sodium isotonique.

4. Renseignements cliniques
4.1 Indications thérapeutiques

Viridal Duo est indiqué chez les mâles adultes:

• en complément de l’évaluation diagnostique de la dysfonction érectile.

• pour le traitement de la dysfonction érectile.

4.2 Posologie et mode d’administration

Posologie

Adultes :

Posologie pour le diagnostic de la dysfonction érectile

Les injections pour l’évaluation diagnostique et le titrage de dose doivent être effectuées par le médecin traitant. Il déterminera une dose individuelle appropriée pour produire une réponse érectile à des fins diagnostiques.

Pour la dysfonction érectile d’origine neurologique, la dose initiale est de 1,25 mcg Viridal Duo. Chez tous les autres patients atteints de dysfonction érectile, la dose initiale recommandée est de 2,5 μg. Les ajustements de dose peuvent être effectués par incréments d’environ 2,5 mcg à 5 mcg Viridal Duo. La plupart des patients nécessitent entre 10 et 20 mcg par injection. Certains patients peuvent avoir besoin d’être titrés à des doses plus élevées. Des doses supérieures à 20 mcg doivent être prescrites avec un soin particulier chez les patients présentant des facteurs de risque cardiovasculaire. La dose par injection ne doit jamais dépasser 40 mcg.

Dosage pour le traitement de la dysfonction érectile

L’initiation du traitement et le titrage de la dose

Les injections pour l’initiation du traitement et le titrage de la dose doivent être effectuées par le médecin traitant. La dose initiale recommandée est de 1,25 mcg Viridal Duo chez les patients atteints de dysfonction érectile d’origine neurologique primaire. Chez tous les autres patients atteints de dysfonction érectile, la dose initiale recommandée est de 2,5 mcg. Les ajustements de dose peuvent être effectués par incréments d’environ 2,5 mcg à 5 mcg. La plupart des patients nécessitent entre 10 et 20 mcg par injection. Certains patients peuvent avoir besoin d’être titrés à des doses plus élevées.

La dose par injection ne doit jamais dépasser 40 mcg.

Dosage pour l’auto-injection

Avant de commencer le traitement à la maison, chaque patient ou son partenaire doit apprendre à un médecin comment préparer le médicament et effectuer l’injection. En aucun cas, le traitement par injection ne doit commencer sans instructions précises du médecin. Le patient doit uniquement utiliser son dosage individuel optimal qui a été prédéterminé par son médecin en utilisant la procédure mentionnée ci-dessus. Cette dose devrait permettre au patient d’avoir une érection à la maison, qui ne devrait pas durer plus d’une heure. S’il éprouve des érections prolongées au-delà de 2 heures mais de moins de 4 heures, il est recommandé au patient de contacter son médecin pour rétablir la dose du médicament. La fréquence d’injection maximale recommandée est de 3 fois par semaine avec un intervalle d’au moins 24 heures entre les injections.

Suivre

Après les premières injections et à intervalles réguliers, par exemple tous les trois mois, le médecin doit réévaluer le patient. Toute réaction indésirable locale, par exemple un hématome, une fibrose ou des nodules, doit être notée et contrôlée. Après discussion avec le patient, un ajustement de la dose peut être nécessaire.

Population pédiatrique

L’innocuité et l’efficacité de Viridal Duo chez les enfants de moins de 18 ans n’ont pas encore été établies. Aucune donnée disponible

Personnes âgées

L’innocuité et l’efficacité de Viridal Duo chez les patients de plus de 80 ans n’ont pas encore été établies. Aucune donnée disponible

Méthode de préparation et d’administration

La solution médicamenteuse doit être préparée peu avant l’injection.

Avant l’injection, l’aiguille doit être vissée sur la pointe de l’injecteur. Après avoir désinfecté la pointe de la cartouche avec l’un des tampons imbibés d’alcool, la cartouche doit être insérée dans l’injecteur. La pointe doit faire face à l’avant de l’applicateur.

Placez la cartouche dans l’appareil Easy Duo. Vissez la seringue et le piston ensemble. Tenez l’appareil en position verticale et poussez le piston vers le haut. Le solvant va by-passer le bouchon supérieur dans la chambre avant et dissoudre la substance sèche en quelques secondes.

Dès que la substance sèche est reconstituée, le plus grand extérieur et le plus petit capuchon de protection interne doivent être retirés de l’aiguille. Le dispositif est toujours maintenu en position verticale et l’air doit ensuite être expulsé de la cartouche en tapotant contre la cartouche et en poussant prudemment le piston jusqu’à ce que l’air soit expulsé. Le piston est poussé jusqu’à ce que le bouchon gris atteigne la dose prescrite.

Viridal Duo est injecté dans le corps caverneux droit ou gauche du pénis. Une fois que l’aiguille est dans le corps caverneux, l’injection doit être faite dans les 5 à 10 secondes et est très facile sans beaucoup de résistance si l’aiguille est dans la bonne position.

Le développement d’une érection commencera environ 5 à 15 minutes après l’injection.

Remarques

Les injections pour l’initiation du traitement, l’évaluation diagnostique et la titration de la dose doivent être effectuées par le médecin traitant. Pour les patients qui nécessitent une dose initiale de 1,25 mcg, la dose de la solution injectable reconstituée peut être extraite de la carpule à l’aide d’une seringue avec une aiguille de 29 G x 1/2 (0,33 mm x 12,7 mm) et graduée pour extraire et administrer 0,125 ml de volume d’injection de la carpoule contenant 10 mcg de Viridal Duo. Dans des conditions aseptiques, la solution peut être extraite de la carpule à travers le joint en caoutchouc.

La solution inutilisée doit être jetée immédiatement.

4.3 Contre-indications

Hypersensibilité aux substances actives ou à l’un des excipients mentionnés dans la rubrique 6.1.

Patients atteints de maladies provoquant le priapisme, par exemple drépanocytose ou trait, myélome multiple ou leucémie ou patients présentant une déformation anatomique du pénis telle que angulation, fibrose caverneuse ou maladie de La Peyronie. Les patients avec des implants de pénis ne devraient pas utiliser Viridal Duo .

Viridal Duo ne doit pas être utilisé chez les hommes pour lesquels l’activité sexuelle est contre-indiquée (par exemple, les patients souffrant d’une maladie cardiaque grave).

4.4 Mises en garde spéciales et précautions d’emploi

Le médecin doit choisir avec soin les patients qui conviennent à la thérapie par auto-injection. Les causes médicales traitables sous-jacentes de la dysfonction érectile doivent être diagnostiquées et traitées avant l’instauration du traitement par Viridal Duo.

La stimulation sexuelle et les rapports sexuels peuvent entraîner des événements cardiaques et / ou pulmonaires chez les patients atteints d’une maladie coronarienne, d’une insuffisance cardiaque congestive ou d’une maladie pulmonaire. Ces patients lors de l’utilisation de Viridal Duo doivent s’engager dans une activité sexuelle avec prudence et les patients doivent être examinés et approuvés pour la résistance au stress par un cardiologue avant le traitement.

Viridal Duo doit être utilisé avec précaution chez les patients présentant des facteurs de risque cardiovasculaires et cérébrovasculaires.

Le priapisme (érection durant plus de six heures) peut survenir après l’administration intracaverneuse d’alprostadil. Des érections prolongées de plus de quatre heures peuvent être dangereuses. Le traitement du priapisme ne doit pas être retardé de plus de six heures (voir rubrique 4.9). Par conséquent, il est recommandé que le patient dispose d’un numéro de téléphone d’urgence de son médecin traitant ou d’une clinique expérimentée dans le traitement de la dysfonction érectile. Une érection prolongée peut endommager le tissu érectile du pénis et entraîner une dysfonction érectile irréversible.

Pour minimiser le risque, sélectionnez la dose efficace la plus faible et demandez au patient de signaler immédiatement à son médecin prescripteur, ou, s’il n’est pas disponible, de demander immédiatement une assistance médicale pour toute érection qui persiste plus de quatre heures. Le traitement du priapisme devrait être conforme à la pratique médicale établie.

L’érection douloureuse est plus susceptible de se produire chez les patients présentant des déformations anatomiques du pénis, telles que l’angulation, le phimosis, la fibrose caverneuse, la maladie de Peyronie ou les plaques. La fibrose pénienne, y compris l’angulation, la fibrose caverneuse, les nodules fibrotiques et la maladie de La Peyronie peuvent survenir après l’administration intracaverneuse de Viridal Duo. L’apparition de la fibrose peut augmenter avec l’augmentation de la durée d’utilisation. Un suivi régulier des patients, avec un examen attentif du pénis, est fortement recommandé pour détecter les signes de fibrose pénienne ou de maladie de La Peyronie. Le traitement par Viridal Duo doit être arrêté chez les patients présentant une angulation du pénis, une fibrose caverneuse ou une maladie de La Peyronie.

Les patients qui doivent être traités avec des médicaments alpha-adrénergiques en raison d’érections prolongées (voir: surdosage) peuvent, dans le cas d’un traitement concomitant avec des inhibiteurs de monoamino-oxydase, développer une crise hypertensive.

D’autres médicaments intracaverneux, par exemple des agents relaxants des muscles lisses ou des agents bloquants alpha-adrénergiques, peuvent conduire à une érection prolongée et ne doivent pas être utilisés de manière concomitante.

Viridal Duo n’est pas destiné à être administré en concomitance avec un autre agent pour le traitement de la dysfonction érectile (voir rubrique 4.5).

Les patients présentant des troubles de la coagulation sanguine ou des patients sous traitement influençant les paramètres de la coagulation sanguine doivent être soigneusement sélectionnés pour le traitement par le médecin traitant et traités avec un soin particulier, par exemple la surveillance des paramètres de coagulation. Les patients doivent être soigneusement informés par leur médecin des risques et il faut conseiller aux patients de comprimer le site d’injection avec un tampon pendant une période suffisamment longue après l’injection intracaverneuse (voir rubrique 4.5). Les patients sous anticoagulants tels que la warfarine ou l’héparine peuvent avoir une propension accrue à saigner après l’injection intracaverneuse.

Pour prévenir les abus, le traitement par auto-injection avec Viridal Duo ne doit pas être utilisé par les patients souffrant de toxicomanie et / ou de troubles du développement psychologique ou intellectuel.

En cas d’utilisation excessive, par exemple des fréquences plus élevées que celles recommandées, un risque accru de cicatrices du pénis ne peut pas être exclu.

L’utilisation de l’alprostadil intracaverneux n’offre aucune protection contre la transmission de maladies sexuellement transmissibles. Les personnes qui utilisent l’alprostadil devraient être conseillées sur les mesures de protection nécessaires pour se prémunir contre la propagation des maladies sexuellement transmissibles, y compris le virus de l’immunodéficience humaine (VIH). Chez certains patients, l’injection de Viridal Duo peut induire une petite hémorragie au site d’injection. Chez les patients infectés par des maladies transmissibles par le sang, cela pourrait augmenter la transmission de ces maladies au partenaire. Pour cette raison, nous recommandons d’utiliser un préservatif pour les rapports sexuels après l’injection de Viridal Duo.

Viridal Duo est destiné à l’injection intracaverneuse. L’injection sous-cutanée ou les injections dans les zones du pénis autres que le corps caverneux doivent être évitées.

L’injection doit être réalisée dans des conditions hygiéniques pour éviter les infections. Dans toute condition qui exclut une auto-injection sûre, comme une mauvaise dextérité manuelle, une acuité visuelle médiocre ou une obésité morbide, le partenaire doit être formé à la technique d’injection et doit effectuer l’injection.

Jusqu’à présent, il n’y a pas d’expérience clinique chez les patients de moins de 18 ans et de plus de 80 ans.

Les solutions reconstituées de Viridal Duo sont destinées à un usage unique. Le système de distribution d’injection / la seringue et la solution restante doivent être correctement jetés.

Le sperme humain contient de la PGE1, mais des quantités supplémentaires peuvent être présentes en raison de l’administration de Viridal Duo. De cette façon, une contraception appropriée est recommandée si le partenaire est une femme en âge de procréer (voir rubrique 4.6). Viridal Duo ne doit pas être utilisé pour les rapports sexuels avec une femme enceinte sans préservatif.

4.5 Interactions avec d’autres médicaments et autres formes d’interaction

Les effets des combinaisons d’alprostadil avec d’autres traitements de la dysfonction érectile (par exemple le sildénafil) ou d’autres médicaments induisant une érection (par exemple la papavérine) n’ont pas été étudiés de manière formelle. De tels agents ne devraient pas être utilisés en association avec Viridal Duo en raison du risque d’induction d’érections prolongées.

Des risques existent lors de l’utilisation de médicaments alpha-adrénergiques pour mettre fin à des érections prolongées chez des patients présentant des troubles cardiovasculaires ou recevant des inhibiteurs de la MAO.

Les sympathomimétiques peuvent réduire l’effet de l’alprostadil. L’alprostadil peut augmenter les effets des antihypertenseurs, des agents vasodilatateurs, des anticoagulants et des inhibiteurs de l’agrégation plaquettaire.

Les patients présentant une altération de la coagulation, un trouble de la fonction thrombocytaire ou un traitement anticoagulant, une thérapie antiplaquettaire ou des agents thrombolytiques présentent un risque plus élevé de saignement. Ces patients doivent être soigneusement sélectionnés par le médecin traitant. Les paramètres de coagulation doivent être surveillés de près. Les patients doivent être soigneusement informés par leur médecin des risques et doivent être informés de la nécessité de comprimer le site d’injection avec un tampon pendant une période suffisamment longue après l’injection intracaverneuse (voir rubrique 4.4).

4.6 Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse

La quantité naturelle de PGE1 présente dans le sperme peut être augmentée par la présence de PGE1 dans Viridal Duo. Dans le cas où le partenaire est enceinte, un préservatif doit être utilisé afin d’éviter l’irritation du vagin et un risque pour l’accouchement prématuré ou pour le fœtus.

La fertilité

L’alprostadil n’interfère pas avec l’éjaculation et la fertilité.

4.7 Effets sur l’aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines

On ne s’attend pas à ce que Viridal Duo ait une influence sur l’aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines.

4.8 Effets indésirables

Résumé du profil de sécurité:

Les effets indésirables les plus fréquents à la suite d’une injection intracaverneuse ont été la douleur dans le pénis. Trente pour cent des patients ont signalé une douleur au moins une fois. La douleur était associée à 11% des injections administrées. Dans la plupart des cas, la douleur a été évaluée comme légère ou modérée. Trois pour cent des patients ont arrêté le traitement à cause de la douleur.

La fibrose pénienne, y compris l’angulation, les nodules fibrotiques et la maladie de La Peyronie, a été signalée chez 3% des patients des essais cliniques dans l’ensemble. Dans une étude d’auto-injection dans laquelle la durée d’utilisation était jusqu’à 18 mois, l’incidence de la fibrose pénienne était plus élevée, environ 8%.

Hématome et ecchymose au site d’injection, qui est liée à la technique d’injection plutôt qu’à l’effet de l’alprostadil, ont été rapportés par 3% et 2% des patients, respectivement.

Une érection prolongée (une érection de 4 à 6 h) s’est développée chez 4% des patients. Le priapisme (une érection douloureuse de plus de 6 heures) est survenu chez 0,4% des patients. Dans la plupart des cas, il a disparu spontanément.

Les effets indésirables rapportés au cours des essais cliniques et après la commercialisation sont présentés dans le tableau ci-dessous.

Liste tabulée des effets indésirables:

Les fréquences sont définies comme:

Très commun (≥1 / 10);

Commun (≥1 / 100 à <1/10);

Peu fréquent (≥1 / 1000 à <1/100);

Rare (> 1/10 000, <1/1 000);

Très rare (<1/10 000);

Inconnu (ne peut être estimé à partir des données disponibles).

Pendant l’administration de Viridal Duo, les effets indésirables suivants peuvent être observés:

System Organ Class

La fréquence

Effets indésirables

Infections et infestations

Rare

Infection fongique, rhume

Troubles du système sanguin et lymphatique

Très rare

Cas isolés de thrombocytopénie

Troubles du système immunitaire

Rare

Hypersensibilité allant de la dermatite urticaire allergique aux réactions anaphylactiques / anaphylactoïdes

Troubles du système nerveux

Rare

Mal de tête. hypoesthésie, hyperesthésie, présyncope

Rare

Vertiges, vertiges

Pas connu

Amnésie, accident vasculaire cérébral

Troubles oculaires

Rare

Mydriasis

Troubles cardiaques

Rare

Extrasystoles supraventriculaires

Rare

Effets circulatoires tels que de courtes périodes d’hypotension

Pas connu

Ischémie myocardique, infarctus du myocarde

Troubles vasculaires

Commun

Hématome

Rare

Trouble veineux, hypotension, vasodilatation, trouble vasculaire périphérique

Problèmes gastro-intestinaux

Rare

Nausée, bouche sèche

Troubles de la peau et des tissus sous-cutanés

Rare

Éruption cutanée, prurit, érythème scrotal, érythème, hyperhidrose

Rare

Urticaire

Troubles musculo-squelettiques et du tissu conjonctif

Commun

Spasmes musculaires

Troubles rénaux et urinaires

Rare

Dysurie, hématurie, pollakiurie, miction urgente, hémorragie urétrale

Système reproducteur et troubles mammaires

Très commun

Douleur pénienne

Commun

Augmentation de l’érection, maladie de La Peyronie, trouble du pénis, altérations fibrotiques (nodules fibrotiques, plaques au site d’injection ou au corps caverneux, par exemple) pouvant survenir pendant un traitement à long terme

Rare

Altérations fibrotiques associées à de légères déviations de l’axe du pénis, dysfonction érectile, balanite, priapisme (principalement observé pendant la titration), phimosis, érection douloureuse, trouble de l’éjaculation, douleur testiculaire, scrotum, érythème scrotal, douleur scrotale, douleur pelvienne, gonflement testiculaire, testicule œdème, œdème scrotal, spermatocèle, trouble testiculaire, masse testiculaire

Rare

Les changements fibrotiques du corps caverneux au cours d’un traitement à long terme pouvant durer jusqu’à 4 ans.

Troubles généraux et conditions administratives du site

Commun

Hématome, ecchymose, hématome au site d’injection, sensation de brûlure pendant l’injection et après l’injection, douleur d’intensité généralement faible au site d’injection.

Rare

Hémorragies ponctuelles / taches sur le site de ponction, dépôts d’hémosidérine, inflammation, œdème périphérique, œdème, hémorragie au site d’injection, masse au site d’injection, inflammation au site d’injection, prurit au site d’injection, gonflement et rougeur du site d’injection, œdème au site d’injection , irritation au site d’injection, anesthésie au point d’injection, douleur au point d’injection, chaleur au point d’injection, asthénie, hémorragie

Pas connu

Œdème pénien

Enquêtes

Rare

La pression artérielle a diminué, la fréquence cardiaque a augmenté, la créatinine sanguine a augmenté

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Il permet un suivi continu du rapport bénéfice / risque du médicament. Les professionnels de santé sont invités à signaler tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration ci-dessous.

Le système de carte jaune

Site Web: www.mhra.gov.uk/yellowcard

4.9 Surdosage

Symptômes

Des érections rigides pendant plus de quatre heures.

Un surdosage n’a pas été observé dans les essais cliniques sur l’alprostadil.

La gestion

En cas de surdosage intracaverneux de Viridal Duo, le patient doit être placé sous surveillance médicale jusqu’à la disparition de tout effet systémique et / ou jusqu’à ce que la détumescence du pénis se soit produite.

• Observation de l’érection, car la détumescence spontanée est fréquente mais le traitement du priapisme (érection prolongée) ne doit pas être retardé de plus de six heures.

• Un traitement symptomatique de tout symptôme systémique serait approprié.

• La thérapie initiale doit être réalisée par aspiration du pénis. En utilisant une technique aseptique, insérez une aiguille à ailette de calibre 19-21 dans le corps caverneux et aspirez 20 à 50 ml de sang. Cela peut détumer le pénis. Si nécessaire, la procédure peut être répétée du côté opposé du pénis jusqu’à ce qu’un total de 100 ml de sang ait été aspiré.

• En cas d’échec, une injection intracaverneuse de médicament alpha-adrénergique est recommandée. Bien que la contre-indication habituelle à l’administration intrapénile d’un vasoconstricteur ne s’applique pas au traitement du priapisme, il est recommandé de faire preuve de prudence lorsque cette option est exercée. La tension artérielle et le pouls doivent être surveillés en permanence pendant la procédure. Une extrême prudence s’impose chez les patients atteints de coronaropathie, d’hypertension artérielle non contrôlée, d’ischémie cérébrale et chez les sujets prenant des inhibiteurs de la monoamine-oxydase. Dans ce dernier cas, des installations devraient être disponibles pour gérer une crise hypertensive.

Une solution de 200 microgrammes / ml de phényléphrine doit être préparée et 0,5 à 1,0 ml de solution injectée toutes les 5 à 10 minutes. Alternativement, une solution de 20 microgrammes / ml d’épinéphrine doit être utilisée.

• Si nécessaire, ceci peut être suivi d’une aspiration supplémentaire de sang à travers la même aiguille à ailettes. La dose maximale de phényléphrine doit être de 1 mg ou d’épinéphrine de 100 microgrammes (5 ml de solution). Comme alternative, le métaraminol peut être utilisé, mais il faut noter que des crises hypertensives fatales ont été rapportées. Si cela ne parvient toujours pas à résoudre le priapisme, un renvoi chirurgical urgent pour une prise en charge supplémentaire, qui peut inclure une procédure de dérivation est nécessaire.

5. Propriétés pharmacologiques
5.1 Propriétés pharmacodynamiques

Groupe pharmacothérapeutique: médicaments utilisés dans la dysfonction érectile,

Code ATC: Autres urologues G04BX 05

Mécanisme d’action

L’alprostadil [Prostaglandine E 1 (PGE 1 )], l’ingrédient actif de Viridal Duo, est un composé endogène dérivé de l’acide gras essentiel acide dihomogammalinolénique. L’alprostadil est un puissant relaxant des muscles lisses qui produit une vasodilatation et se présente à des concentrations élevées dans le liquide séminal humain. Des préparations isolées pré-contractées du corps caverneux humain, du corps spongieux et de l’artère caverneuse ont été relaxées par l’alprostadil, tandis que d’autres prostanoïdes ont été moins efficaces. Il a été démontré que l’alprostadil se lie à des récepteurs spécifiques dans le tissu caverneux des primates humains et non humains.

La liaison de l’alprostadil à ses récepteurs s’accompagne d’une augmentation des taux intracellulaires d’AMPc. Les cellules musculaires lisses caverneuses humaines répondent à l’alprostadil en libérant du calcium intracellulaire. Puisque la relaxation du muscle lisse est associée à une réduction de la concentration de calcium libre cytoplasmique, cet effet peut contribuer à l’activité relaxante de ce prostanoïde.

Effets pharmacodynamiques

L’injection intracaverneuse d’alprostadil chez des singes en bonne santé a entraîné une élongation du pénis et une tumescence sans rigidité. Le flux sanguin artériel caverneux a été augmenté pendant une durée moyenne de 20 min. En revanche, l’application intracaverneuse d’alprostadil à des lapins et à des chiens n’a provoqué aucune réponse érectile.

L’administration intravasculaire systémique de l’alprostadil entraîne une vasodilatation et une réduction de la résistance vasculaire périphérique systémique. Une diminution de la pression artérielle peut être observée après l’administration de fortes doses. L’alprostadil a également été démontré dans des tests sur animaux et in vitro pour réduire la réactivité plaquettaire et l’activation des neutrophiles. Une activité supplémentaire de l’alprostadil a été rapportée: augmentation de l’activité fibrinolytique des fibroblastes, amélioration de la déformabilité des érythrocytes et inhibition de l’agrégation des érythrocytes; inhibition de l’activité proliférative et mitotique des myocytes non striés; inhibition de la synthèse du cholestérol et de l’activité des récepteurs LDL; et une augmentation de l’apport d’oxygène et de glucose en tissu ischémique ainsi qu’une meilleure utilisation des tissus de ces substrats.

5.2 Propriétés pharmacocinétiques

Absorption

Après reconstitution, l’alprostadil (PGE 1 ) se dissocie du clathrate d’α-cyclodextrine et les deux composants ont des destins indépendants.

Chez les volontaires symptomatiques, les concentrations plasmatiques veineuses endogènes moyennes de PGE 1 mesurées avant l’injection intracaverneuse sont d’environ 1pg / ml. Après injection de 20 μg d’alprostadil, les concentrations plasmatiques veineuses de PGE 1 augmentent rapidement pour atteindre des concentrations d’environ 10-20 pg / ml. Les concentrations plasmatiques de PGE 1 reviennent à des concentrations proches de la ligne de base dans les 2 heures.

Distribution

Environ 90% de la PGE 1 trouvée dans le plasma est liée aux protéines.

Biotransformation

L’oxydation enzymatique du groupe C15-hydroxy et la réduction de la double liaison C13,14 produisent les principaux métabolites, la 15-céto-PGE 1 , la PGE 0 (13,14-dihydro-PGE 1 ) et la 15-céto-PGE o . Seules la PGE 0 et la 15-céto-PGE ont été détectées dans le plasma humain. Contrairement aux métabolites 15-céto, qui sont moins actifs sur le plan pharmacologique que le composé d’origine, la PGE 0 a une activité similaire à celle de la PGE 1 à bien des égards.

Chez les volontaires symptomatiques, les concentrations plasmatiques veineuses endogènes moyennes de PGE 0 mesurées avant une injection intracaverneuse sont d’environ 1 pg / ml. Après l’injection de 20 μg d’alprostadil, les concentrations plasmatiques de PGE 0 augmentent à des concentrations d’environ 5 pg / ml en 20 minutes, suivies d’un retour à des concentrations proches de la valeur initiale. La demi-vie terminale de PGE 0 est d’environ 30 minutes.

Élimination

Après une nouvelle dégradation des métabolites primaires par l’oxydation bêta et oméga, les métabolites plus polaires sont excrétés principalement avec l’urine (88%) et les fèces (12%) et il n’y a aucune preuve de rétention tissulaire de PGE 1 ou de ses métabolites .

5.3 Données de sécurité précliniques

Des études sur la tolérance locale après des injections intracaverneuses uniques et répétées d’alprostadil ou d’alprostadil alfadex chez des lapins et / ou des singes, chez des singes jusqu’à 6 mois avec une injection quotidienne, ont révélé une bonne tolérance locale générale. Les effets indésirables possibles tels que les hématomes et les inflammations sont plus susceptibles d’être liés à la procédure d’injection.

Au cours de l’étude de 6 mois chez les singes mâles, l’alprostadil alfadex n’a pas eu d’effets indésirables sur les organes reproducteurs mâles.

L’alprostadil n’a pas provoqué d’effets indésirables sur la fertilité ou les performances générales de reproduction chez les rats mâles et femelles traités avec 40-200 mcg / kg / jour. La dose élevée de 200 mcg / kg / jour est environ 300 fois la dose maximale recommandée chez l’humain sur la base du poids corporel (MHRD <1 mcg / kg).

L’alprostadil n’était pas fœtotoxique ou tératogène à des doses allant jusqu’à 5000 mcg / kg / jour (7500 fois le MHRD) chez le rat, 200 mcg / kg / jour (300 fois le MHRD) chez le lapin et jusqu’à 20 mcg / kg / jour ( 30 fois le MHRD) chez des cobayes ou des singes.

Les études de mutagénicité avec alprostadil alfadex n’ont révélé aucun risque de mutagénicité.

6. Mentions pharmaceutiques
6.1 Liste des excipients

Poudre pour injection:

Lactose monohydraté

Alfadex

Diluant:

Chlorure de sodium

Eau pour injection.

6.2 Incompatibilités

Il n’est pas prévu que ce médicament soit mélangé avec d’autres médicaments; par conséquent, en l’absence d’études de compatibilité, ce médicament ne doit pas être mélangé avec d’autres médicaments.

6.3 Durée de conservation

Durée de conservation du produit tel que conditionné pour la vente: 3 ans.

Durée de conservation après reconstitution: pour usage immédiat seulement.

6.4 Précautions particulières de conservation

Ne pas stocker au-dessus de 25 ° C.

Conserver dans l’emballage d’origine afin de protéger de la lumière.

6.5 Nature et contenu de l’emballage

1. Cartouches contenant une cartouche double chambre en verre incolore, une aiguille d’injection 29 G x ½ (0,33 mm x 12,7 mm) et un injecteur réutilisable (kit de démarrage).

2. Cartouches contenant deux cartouches à double chambre en verre incolore, deux aiguilles d’injection 29 G x ½ (0,33 mm x 12,7 mm) et un injecteur réutilisable (kit de démarrage).

3. Cartons contenant une, deux ou six cartouches à double chambre en verre incolore et le nombre correspondant d’aiguilles d’injection 29 G x ½ (0,33 mm x 12,7 mm) sans injecteur réutilisable.

Tous les paquets ne peuvent pas être commercialisés.

Dispositifs d’administration

1 injecteur réutilisable (kit de démarrage)

1 cartouche double chambre avec substance sèche et 1 ml de solution de chlorure de sodium stérile à 0,9%

1 aiguille d’injection 29G x ½ (0.33 mm x 12.7 mm)

1 tampon d’alcool à obtenir pour chaque injection

6.6 Précautions particulières d’élimination et de manipulation

Préparation et manipulation du produit:

Fixez l’aiguille d’injection sur la partie avant de l’injecteur.

Désinfectez l’extrémité de la cartouche avec l’un des tampons imbibés d’alcool. Insérez la cartouche dans l’injecteur réutilisable et fixez-la en vissant la partie filetée. Dissoudre la substance médicamenteuse dans la chambre avant de la cartouche en vissant complètement la partie filetée dans l’injecteur, en déplaçant les deux bouchons en caoutchouc vers le haut de la cartouche et en permettant au solvant dans la chambre inférieure d’atteindre la substance sèche via le bypass. la cartouche. Agiter légèrement jusqu’à l’obtention d’une solution limpide.

Expulser l’air et ajuster la dose prescrite avec précision avant l’injection intracaverneuse.

Après la préparation de la solution, l’injection doit être effectuée en utilisant des procédures aseptiques dans le corps caverneux gauche ou droit de la tige du pénis. Des précautions doivent être prises pour ne pas injecter dans les vaisseaux péniens ou les nerfs sur le côté supérieur du pénis et dans l’urètre sur le côté inférieur. L’injection doit être complétée dans les 5 à 10 secondes et une pression manuelle doit être appliquée au site d’injection pendant 2 à 3 minutes.

La solution inutilisée doit être jetée immédiatement.

Conseil

Le contenu de la chambre avant de la cartouche est constitué d’une poudre blanche et sèche qui forme une couche compacte d’environ 8 mm de hauteur. La couche peut présenter des fissures et s’effriter légèrement.

En cas d’endommagement de la cartouche, le contenu généralement sec de la chambre avant devient humide et collant et perd énormément de volume. Viridal Duo ne doit pas être utilisé dans ce cas.

La chambre inférieure contient la solution de solvant de chlorure de sodium transparente et incolore.

La substance sèche se dissout immédiatement après l’addition de la solution de chlorure de sodium. Initialement après reconstitution, la solution peut apparaître légèrement opaque en raison de la présence de bulles. Ceci est sans pertinence et disparaît dans un court laps de temps pour donner une solution claire.

Disposition

Mise au rebut de l’aiguille: désactivez l’aiguille puis jetez-la dans un récipient pour objets tranchants.

Mise au rebut de la cartouche: pas d’exigences particulières.

Tout médicament non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément aux exigences locales.

7. Titulaire de l’autorisation

UCB Pharma Limited

208 Bath Road

Bourbier

Berkshire

SL1 3WE

Royaume-Uni

8. Numéro (s) d’autorisation de mise sur le marché

PL 00039/0752

9. Date de première autorisation / renouvellement de l’autorisation

Date de première autorisation: 24 mai 1997

Date du dernier renouvellement: 03 septembre 2010

10. Date de révision du texte

02 décembre 2016