Oftaquix 5 mg / ml collyre, solution


Commander maintenant en ligne

Consultation médicale incluse


1. Nom du médicament

Oftaquix 5 mg / ml collyre, solution

2. Composition qualitative et quantitative

Un ml de collyre en solution contient 5,12 mg de lévofloxacine hémihydrate équivalent à 5 mg de lévofloxacine.

Excipient à effet connu

Un ml de collyre, solution contient 0,05 mg de chlorure de benzalkonium.

Pour la liste complète des excipients, voir la section 6.1.

3. Forme pharmaceutique

Gouttes pour les yeux, solution.

Solution limpide, jaune clair à jaune verdâtre clair, pratiquement exempte de particules visibles.

Solution isotonique ajustée à la plage de pH physiologique.

4. Renseignements cliniques
4.1 Indications thérapeutiques

Oftaquix 5 mg / ml collyre est indiqué pour le traitement topique des infections oculaires externes bactériennes chez les patients âgés de ≥ 1 an causés par des microorganismes sensibles à la lévofloxacine (voir également rubriques 4.4 et 5.1).

Des considérations devraient être données aux directives officielles sur l’utilisation appropriée des agents antibactériens.

Oftaquix est indiqué chez les adultes, les enfants âgés de 1 an à 12 ans et les adolescents de 12 à 18 ans.

4.2 Posologie et mode d’administration

Posologie

Pour tous les patients instiller une à deux gouttes dans l’œil affecté (s) toutes les deux heures jusqu’à 8 fois par jour tout en éveil pendant les deux premiers jours, puis quatre fois par jour les jours 3 à 5.

Si différents médicaments oculaires topiques sont utilisés de manière concomitante, un intervalle d’au moins 15 minutes est requis entre les instillations.

Pour éviter de contaminer l’embout compte-gouttes et la solution, l’embout compte-gouttes ne doit pas entrer en contact avec les paupières ou les zones environnantes.

La durée du traitement dépend de la sévérité du trouble et de l’évolution clinique et bactériologique de l’infection. La durée habituelle du traitement est de 5 jours.

L’innocuité et l’efficacité du traitement de l’ulcère cornéen et de l’ophtalmie du nouveau-né n’ont pas été établies.

Oftaquix n’est pas recommandé chez les enfants de moins d’un an en raison d’un manque de données sur la sécurité et l’efficacité.

Utilisation chez les personnes âgées

Aucun ajustement de dosage n’est requis.

Population pédiatrique

La posologie est la même chez les adultes et les enfants âgés de ≥ 1 an.

L’innocuité et l’efficacité d’Oftaquix chez les enfants âgés de ≥ 1 an ont été établies.

L’innocuité et l’efficacité d’Oftaquix chez les enfants de <1 an n’ont pas encore été établies. Aucune donnée disponible

Méthode d’administration

Utilisation oculaire

4.3 Contre-indications

Hypersensibilité à la substance active lévofloxacine, à d’autres quinolones ou à l’un des excipients mentionnés dans la rubrique 6.1, par exemple le chlorure de benzalkonium.

4.4 Mises en garde spéciales et précautions d’emploi

Oftaquix 5 mg / ml collyre ne doit pas être injecté sous-conjonctivalement. La solution ne doit pas être introduite directement dans la chambre antérieure de l’œil.

Les fluoroquinolones systémiques ont été associées à des réactions d’hypersensibilité, même après une dose unique. Si une réaction allergique à la lévofloxacine se produit, arrêtez le médicament.

Comme avec d’autres anti-infectieux, une utilisation prolongée peut entraîner une prolifération d’organismes non sensibles, y compris des champignons. Si une aggravation de l’infection se produit ou si une amélioration clinique n’est pas constatée dans un délai raisonnable, cesser l’utilisation et instaurer un traitement alternatif. Chaque fois que le jugement clinique le dicte, le patient doit être examiné à l’aide d’un grossissement, tel que la biomicroscopie à lampe à fente et, le cas échéant, la coloration à la fluorescéine.

Les patients atteints d’infections oculaires bactériennes externes ne doivent pas porter de lentilles de contact.

Oftaquix 5 mg / ml collyre contient du chlorure de benzalkonium, qui peut causer une irritation des yeux.

Population pédiatrique

Les mises en garde spéciales et les précautions d’emploi sont les mêmes chez les adultes et les enfants âgés de ≥ 1 an.

4.5 Interactions avec d’autres médicaments et autres formes d’interaction

Des études d’interactions médicamenteuses spécifiques n’ont pas été menées avec Oftaquix 5 mg / ml collyre.

Puisque les concentrations plasmatiques maximales de lévofloxacine après l’administration oculaire sont au moins 1000 fois inférieures à celles rapportées après des doses orales standard, les interactions mentionnées pour une utilisation systémique sont peu susceptibles d’être cliniquement pertinentes lors de l’utilisation d’Oftaquix 5 mg / ml.

Population pédiatrique

Aucune étude d’interaction n’a été réalisée.

4.6 Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse

Il n’y a pas de données adéquates sur l’utilisation de la lévofloxacine chez les femmes enceintes. Les études chez l’animal n’indiquent pas d’effets nocifs directs ou indirects sur la toxicité pour la reproduction (voir rubrique 5.3). Le risque potentiel pour les humains est inconnu. Oftaquix 5 mg / ml collyre ne doit être utilisé pendant la grossesse que si le bénéfice potentiel justifie le risque potentiel pour le fœtus.

Allaitement maternel

La lévofloxacine est excrétée dans le lait maternel. Cependant, à des doses thérapeutiques d’Oftaquix, aucun effet sur l’enfant allaité n’est anticipé. Oftaquix 5 mg / ml collyre ne doit être utilisé pendant l’allaitement que si le bénéfice potentiel justifie un risque potentiel pour l’enfant allaité.

La fertilité

La lévofloxacine n’a causé aucune altération de la fertilité chez les rats à des expositions considérablement supérieures à l’exposition humaine maximale après administration oculaire (voir rubrique 5.3).

4.7 Effets sur l’aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines

Oftaquix a une influence mineure sur l’aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines.

S’il y a des effets transitoires sur la vue, il faut conseiller au patient d’attendre jusqu’à ce que cela disparaisse avant de conduire ou d’utiliser des machines.

4.8 Effets indésirables

Environ 10% des patients peuvent s’attendre à des effets indésirables. Les réactions sont habituellement classées comme légères ou modérées, sont transitoire, et sont généralement limitées à l’œil.

Comme le produit contient du chlorure de benzalkonium, l’eczéma de contact et / ou l’irritation peuvent être dus au composant actif ou à ce conservateur.

Les effets indésirables suivants, évalués comme définitivement, probablement ou possiblement liés au traitement, ont été signalés au cours des essais cliniques et après la commercialisation de collyres contenant de la lévofloxacine (Oftaquix 5 mg / ml Eye Drops et Oftaquix 5 mg / ml collyre en boîte unidose). ):

Troubles du système immunitaire

Rare (≥ 1/10 000 à <1/1 000): Réactions allergiques extra-oculaires, y compris les éruptions cutanées.

Très rare (<1/10 000): Anaphylaxie.

Troubles du système nerveux

Peu fréquent (≥1 / 1000 à <1/100): Maux de tête.

Troubles oculaires

Fréquent (≥1 / 100 à <1/10): Brûlure oculaire, vision réduite et brin muqueux.

Peu fréquent (≥ 1/1 000 à <1/100): paillasse du couvercle, chémosis, réaction papillaire conjonctivale, œdème du paupière, gêne oculaire, démangeaisons oculaires, douleur oculaire, injection conjonctivale, follicules conjonctivaux, sécheresse oculaire, érythème du paupière et photophobie.

Aucun précipité cornéen n’a été observé dans les études cliniques.

Troubles respiratoires, thoraciques et médiastinaux

Peu fréquent (≥1 / 1000 à <1/100): Rhinite.

Très rare (<1/10 000): Œdème laryngé.

Population pédiatrique

La fréquence, le type et la gravité des effets indésirables chez les enfants devraient être les mêmes que chez les adultes.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Il permet un suivi continu du rapport bénéfice / risque du médicament. Les professionnels de la santé sont invités à signaler tout effet indésirable suspecté via le système de carte jaune à l’adresse suivante: www.mhra.gov.uk/yellowcard.

4.9 Surdosage

La quantité totale de lévofloxacine dans une bouteille de gouttes oculaires est trop faible pour induire des effets toxiques après un apport oral accidentel. Si cela est jugé nécessaire, le patient peut être observé cliniquement et des mesures de soutien peuvent être prises. Après un surdosage local avec Oftaquix 5 mg / ml collyre, les yeux peuvent être rincés avec de l’eau propre (robinet) à température ambiante.

Population pédiatrique

Les actions à prendre en cas de surdosage sont les mêmes chez les adultes et chez les enfants âgés de ≥ 1 an.

5. Propriétés pharmacologiques
5.1 Propriétés pharmacodynamiques

Groupe pharmacothérapeutique: ophtalmologiques, anti-infectieux, fluoroquinolones.

Code ATC: S01AE05.

La lévofloxacine est l’isomère L de la substance médicamenteuse racémique ofloxacine. L’activité antibactérienne de l’ofloxacine réside principalement dans l’isomère L.

Mécanisme d’action

En tant qu’agent antibactérien fluoroquinolone, la lévofloxacine inhibe les topoisomérases bactériennes de type II, l’ADN gyrase et la topoisomérase IV. La lévofloxacine cible préférentiellement l’ADN gyrase chez les bactéries à Gram négatif et la topoisomérase IV chez les bactéries à Gram positif.

Mécanismes de résistance

La résistance bactérienne à la lévofloxacine peut se développer principalement en raison de deux mécanismes principaux, à savoir une diminution de la concentration intrabactérienne d’un médicament, ou des altérations dans les enzymes cibles du médicament. L’altération du site cible résulte de mutations dans les gènes chromosomiques codant pour l’ADN gyrase ( gyrA et gyrB ) et la topoisomérase IV ( parC et parE , grlA et grB chez Staphylococcus aureus ). La résistance due à une faible concentration de médicament intrabacialiste résulte soit de porphines altérées de la membrane externe (OmpF) conduisant à une réduction de l’entrée des fluoroquinolones dans les bactéries à Gram négatif ou à partir des pompes à efflux. La résistance induite par l’efflux a été décrite chez les pneumocoques (PmrA), les staphylocoques (NorA), les anaérobies et les bactéries à Gram négatif. Enfin, une résistance aux quinolones à médiation plasmidique (déterminée par le gène qnr ) a été rapportée chez Klebsiella pneumoniae et chez E. coli.

Résistance croisée

Une résistance croisée entre les fluoroquinolones peut survenir. Des mutations uniques peuvent ne pas entraîner de résistance clinique, mais de multiples mutations entraînent généralement une résistance clinique à tous les médicaments de la classe des fluoroquinolones. Les porines altérées de la membrane externe et les systèmes d’efflux peuvent avoir une large spécificité de substrat, ciblant plusieurs classes d’agents antibactériens et conduisant à une multirésistance.

Points d’arrêt

Les points de cassure MIC séparant les organismes sensibles des organismes moyennement sensibles et moyennement sensibles aux organismes résistants selon le point de rupture de l’EUCAST (European Committee on Antimicrobial Susceptibility Testing) sont les suivants:

Pseudomonas spp., Staphylococcus spp. , Streptococcus A, B, C, G:

Sensible ≤ 1 mg / l, résistant> 2 mg / l

Streptococcus pneumoniae : Sensible ≤ 2 mg / l, résistant> 2 mg / l

Haemophilus influenzae, Moraxella catarrhalis : Sensible ≤ 1 mg / l, résistant> 1 mg / l

Tous les autres pathogènes: Sensible ≤ 1 mg / l, résistant> 2 mg / l

Spectre antibactérien

La prévalence de la résistance acquise peut varier géographiquement et avec le temps pour les espèces sélectionnées et des informations locales sur la résistance sont souhaitables, en particulier lors du traitement des infections sévères. Par conséquent, les informations présentées ne fournissent qu’une indication approximative des probabilités de savoir si les micro-organismes seront sensibles à la lévofloxacine ou non. Si nécessaire, des conseils d’experts devraient être recherchés lorsque la prévalence locale de la résistance est telle que l’utilité de l’agent dans au moins certains types d’infections est discutable.

Seules les espèces bactériennes communément responsables d’infections oculaires externes, telles que la conjonctivite, sont présentées dans le tableau suivant.

Spectre antibactérien – catégorie de susceptibilité et caractéristiques de résistance selon EUCAST

Catégorie I: Espèces communément sensibles

Micro-organismes aérobies à Gram positif

Staphylococcus aureus (MSSA) *

Streptococcus pneumoniae

Streptococcus pyogenes

Groupe de Viridans streptocoques

Micro-organismes aérobies à Gram négatif

Escherichia coli

Haemophilus influenzae

Moraxella catarrhalis

Pseudomonas aeruginosa

(Isolats de la communauté)

Autres micro-organismes

Chlamydia trachomatis

(Le traitement des patients atteints de conjonctivite à Chlamydia nécessite un traitement antimicrobien systémique concomitant)

Catégorie II: Espèces pour lesquelles la résistance acquise peut poser problème

Micro-organismes aérobies à Gram positif

Staphylococcus aureus (SARM) **

Staphylococcus epidermidis

Micro-organismes aérobies à Gram négatif

Pseudomonas aeruginosa

(Isolats hospitaliers)

* SASM = souches sensibles à la méthicilline de Staphylococcus aureus

** MRSA = souches de Staphylococcus aureus résistantes à la méthicilline

Les données de résistance présentées dans le tableau sont basées sur les résultats d’une étude de surveillance multicentrique (étude ophtalmique) sur la prévalence de la résistance parmi les isolats bactériens obtenus de patients atteints d’infections oculaires en Allemagne, juin-novembre 2004.

Les organismes ont été classés comme sensibles à la lévofloxacine sur la base de la sensibilité in vitro et des concentrations plasmatiques atteintes après un traitement systémique. La thérapie topique atteint des concentrations maximales plus élevées que celles trouvées dans le plasma. Cependant, on ne sait pas si ou comment la cinétique du médicament après application topique à l’œil peut modifier l’activité antibactérienne de la lévofloxacine.

Population pédiatrique

Les propriétés pharmacodynamiques sont les mêmes chez les adultes et les enfants âgés de ≥ 1 an.

5.2 Propriétés pharmacocinétiques

Après instillation oculaire, la lévofloxacine est bien maintenue dans le film lacrymal.

Dans une étude de volontaires en bonne santé, les concentrations moyennes de lévofloxacine dans les pellicules lacrymales mesurées quatre et six heures après l’administration topique étaient de 17,0 et 6,6 μg / ml, respectivement. Cinq des six sujets étudiés avaient des concentrations de 2 μg / ml ou plus à 4 heures après la dose. Quatre des six sujets ont maintenu cette concentration six heures après l’administration.

La concentration de lévofloxacine dans le plasma a été mesurée chez 15 volontaires adultes en bonne santé à différents moments au cours d’un traitement de 15 jours avec une solution de collyre Oftaquix à 5 mg / ml. La concentration moyenne de lévofloxacine dans le plasma 1 heure après l’administration variait de 0,86 ng / ml le jour 1 à 2,05 ng / ml au jour 15. La concentration maximale maximale de lévofloxacine de 2,25 ng / ml a été mesurée au jour 4 après 2 jours de dosage tous les 15 jours. 2 heures pour un total de 8 doses par jour. Les concentrations maximales de lévofloxacine ont augmenté de 0,94 ng / ml le jour 1 à 2,15 ng / ml au jour 15, ce qui est plus de 1000 fois inférieur à ceux rapportés après des doses orales standard de lévofloxacine.

Jusqu’à présent, les concentrations plasmatiques de lévofloxacine atteintes après application sur les yeux infectés ne sont pas connues.

5.3 Données de sécurité précliniques

Des effets précliniques ont été observés seulement à des expositions considérablement supérieures à l’exposition humaine maximale après instillation d’Oftaquix à 5 mg / ml, ce qui indique peu de pertinence pour l’utilisation clinique.

Il a été démontré que les inhibiteurs de la gyrase provoquent des troubles de la croissance des articulations portantes dans les études animales.

En commun avec d’autres fluoroquinolones, la lévofloxacine a montré des effets sur le cartilage (cloques et cavités) chez les rats et les chiens après des doses orales élevées.

Un potentiel cataractogène ne peut être exclu en raison du manque d’investigations spécifiques.

Les troubles visuels chez les animaux ne peuvent être exclus avec certitude sur la base des données actuelles.

Toxicité pour la reproduction

La lévofloxacine n’était pas tératogène chez le rat à des doses orales aussi élevées que 810 mg / kg / jour. Comme la lévofloxacine s’est révélée complètement absorbée, la cinétique est linéaire. Aucune différence n’a été notée dans les paramètres pharmacocinétiques entre les doses orales uniques et multiples. L’exposition systémique chez les rats traités à 810 mg / kg / jour est environ 50 000 fois supérieure à celle obtenue chez l’humain après l’administration de 2 gouttes d’Oftaquix 5 mg / ml aux deux yeux. Chez les rats, la dose la plus élevée a entraîné une augmentation de la mortalité fœtale et un retard de maturation coïncidant avec la toxicité maternelle. Aucun effet tératogène n’a été observé lorsque des lapins recevaient une dose orale allant jusqu’à 50 mg / kg / jour ou une dose intraveineuse allant jusqu’à 25 mg / kg / jour.

La lévofloxacine n’a causé aucune altération de la fertilité chez les rats à des doses orales aussi élevées que 360 mg / kg / jour, ce qui a entraîné des concentrations plasmatiques environ 16 000 fois plus élevées que celles atteintes après 8 doses oculaires chez les humains.

Génotoxicité

La lévofloxacine n’a pas induit de mutations génétiques dans les cellules bactériennes ou mammaliennes, mais induit des aberrations chromosomiques in vitro dans des cellules pulmonaires de hamster chinois (CHL) à 100 μg / ml ou plus en l’absence d’activation métabolique. Les tests in vivo n’ont montré aucun potentiel génotoxique.

Potentiel phototoxique

Des études chez la souris, après administration orale et intraveineuse, ont montré que la lévofloxacine n’avait une activité phototoxique qu’à des doses très élevées. On n’a pas observé de potentiel photosensibilisant cutané ni de potentiel phototoxique cutané après l’application d’une solution ophtalmique à 3% de lévofloxacine sur la peau rasée des cobayes. La lévofloxacine n’a pas montré de potentiel génotoxique dans un test photomutagène, et elle a réduit le développement de la tumeur dans un test de photocarcinogénicité.

Potentiel carcinogène

Dans une étude de cancérogénicité à long terme chez le rat, la lévofloxacine ne présentait aucun potentiel cancérigène ou tumorigène après une administration alimentaire quotidienne allant jusqu’à 100 mg / kg / jour pendant 2 ans.

Évaluation des risques environnementaux (ERA)

La concentration environnementale prédite calculée (CEE eau de surface ) pour Oftaquix 5 mg / mL collyre est inférieure à la limite d’action de 0,01 μg / L et la valeur de LogKow de la lévofloxacine est inférieure à la limite d’action 4,5.

Il est hautement improbable que les gouttes ophtalmiques d’Oftaquix à 5 mg / ml représentent un risque pour l’environnement, car aucune autre préoccupation environnementale n’est apparente pour ce produit et sa substance active, la lévofloxacine.

6. Mentions pharmaceutiques
6.1 Liste des excipients

Chlorure de benzalkonium (0,05 mg dans 1 ml de collyre, solution)

Chlorure de sodium

Hydroxyde de sodium ou acide chlorhydrique

Eau pour les injections

6.2 Incompatibilités

En l’absence d’études de compatibilité, ce médicament ne doit pas être mélangé avec d’autres médicaments.

6.3 Durée de conservation

3 années.

Après la première ouverture: à utiliser dans les 28 jours.

6.4 Précautions particulières de conservation

Pas de précautions spéciales pour le stockage.

Gardez le récipient hermétiquement fermé.

6.5 Nature et contenu de l’emballage

5 ml de solution sont fournis dans une bouteille en polyéthylène basse densité (LDPE) de 5 ml avec un embout de compte-gouttes LDPE et un bouchon à visser en polyéthylène haute densité (HDPE).

Taille de l’emballage: 1 x 5 ml.

6.6 Précautions particulières d’élimination et de manipulation

Pas d’exigences particulières pour l’élimination.

Tout médicament non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément aux exigences locales.

7. Titulaire de l’autorisation

Santen Oy

Niittyhaankatu 20

33720 Tampere

Finlande

8. Numéro (s) d’autorisation de mise sur le marché

PL 16058/0006

9. Date de première autorisation / renouvellement de l’autorisation

Date du dernier renouvellement: 29 juillet 2006

10. Date de révision du texte

17 juillet 2017