Octaplex 1000 ui


Commander maintenant en ligne

Consultation médicale incluse


1. Nom du médicament

Octaplex 500 UI poudre et solvant pour solution pour perfusion

Octaplex 1000 UI poudre et solvant pour solution pour perfusion

2. Composition qualitative et quantitative

Octaplex se présente sous la forme d’une poudre et d’un solvant pour solution pour perfusion contenant un complexe prothrombique humain. Octaplex contient nominalement:

Nom de l’ingrédient

Octaplex 500 UI

Quantité par flacon de 20 ml

(UI)

Octaplex 1000 UI

Quantité par flacon de 40 mL

(UI)

Octaplex

Quantité après reconstitution avec de l’eau pour préparations injectables

(UI / ml)

Substances actives

Facteur de coagulation humain II

280 – 760

560 – 1520

14 – 38

Facteur de coagulation humain VII

180 – 480

360 – 960

9 – 24

Facteur de coagulation humain IX

500

1000

25

Facteur de coagulation humain X

360 – 600

720 – 1200

18 – 30

Autres ingrédients actifs

Protéine C

260 – 620

520 – 1240

13 – 31

Protéine S

240 – 640

480 – 1280

12 – 32

La teneur totale en protéines par flacon est de 260 à 820 mg (flacon de 500 UI) / 520 à 1640 mg (flacon de 1 000 UI). L’activité spécifique du produit est ≥ 0,6 UI / mg de protéines, exprimée en activité du facteur IX.

Excipients connus pour avoir une action ou un effet reconnu: sodium (75 – 125 mg par flacon de 500 UI / 150 – 250 mg par flacon de 1000 UI), héparine (100 – 250 UI par flacon de 500 UI / 200 – 500 UI par flacon de 1000 UI) , correspondant à 0,2 – 0,5 UI / UI FIX)).

Pour la liste complète des excipients, voir la section 6.1.

3. Forme pharmaceutique

Poudre et solvant pour solution pour perfusion.

La poudre est de couleur blanc bleuté.

Le solvant est un liquide clair et incolore.

4. Renseignements cliniques
4.1 Indications thérapeutiques

Le traitement des saignements et la prophylaxie périopératoire des saignements dans le déficit acquis des facteurs de coagulation du complexe prothrombique, tels que la déficience provoquée par un traitement avec des antagonistes de la vitamine K, ou en cas de surdosage d’antagonistes de la vitamine K, lorsque la correction rapide est nécessaire.

Le traitement du saignement et de la prophylaxie périopératoire dans la déficience congénitale des facteurs de coagulation dépendants de la vitamine K II et X lorsque le produit du facteur de coagulation spécifique purifié n’est pas disponible.

4.2 Posologie et mode d’administration

Posologie

Seules les directives de dosage générales sont données ci-dessous. Le traitement doit être initié sous la supervision d’un médecin expérimenté dans le traitement des troubles de la coagulation. La posologie et la durée de la thérapie de substitution dépendent de la sévérité du trouble, de la localisation et de l’étendue du saignement et de l’état clinique du patient.

La quantité et la fréquence d’administration doivent être calculées pour chaque patient. Les intervalles de dosage doivent être adaptés aux différentes demi-vies circulantes des différents facteurs de coagulation dans le complexe prothrombique (voir rubrique 5.2). Les besoins posologiques individuels ne peuvent être identifiés que sur la base de dosages réguliers des taux plasmatiques individuels des facteurs de coagulation d’intérêt, ou sur des tests globaux des niveaux du complexe prothrombique (temps de prothrombine, INR) et un suivi continu de l’état clinique de la patient.

En cas d’interventions chirurgicales majeures, une surveillance précise de la thérapie de substitution au moyen d’essais de coagulation est essentielle (dosages spécifiques de facteurs de coagulation et / ou tests globaux pour les niveaux de complexe prothrombique).

Saignement et prophylaxie périopératoire des saignements pendant le traitement par les antagonistes de la vitamine K:

La dose dépendra de l’INR avant le traitement et de l’INR ciblé. Dans le tableau suivant, des doses approximatives (mL / kg de poids corporel du produit reconstitué) requises pour la normalisation de l’INR (≤ 1,2 en 1 heure) à différents niveaux INR initiaux sont données.

INR initial

2 – 2,5

2,5 – 3

3 – 3,5

> 3,5

Dose approximative *

(ml Octaplex / kg de poids corporel)

0,9 -1,3

1,3 – 1,6

1,6 – 1,9

> 1,9

* La dose unique ne doit pas dépasser 3000 UI (120 mL d’Octaplex).

La correction de l’altération de l’hémostase induite par l’antagoniste de la vitamine K persiste pendant environ 6-8 heures. Cependant, les effets de la vitamine K, si elle est administrée simultanément, sont généralement atteints dans les 4-6 heures. Ainsi, un traitement répété avec un complexe prothrombique humain n’est généralement pas nécessaire lorsque la vitamine K a été administrée.

Étant donné que ces recommandations sont empiriques et que le rétablissement et la durée de l’effet peuvent varier, la surveillance de l’INR pendant le traitement est obligatoire.

Saignement et prophylaxie périopératoire en cas de déficit congénital des facteurs de coagulation dépendants de la vitamine K II et X lorsque le produit du facteur de coagulation spécifique n’est pas disponible:

La dose requise calculée pour le traitement est basée sur la découverte empirique qu’environ 1 UI de facteur II ou X par kg de poids corporel augmente l’activité du facteur II ou X du plasma de 0,02 et 0,017 UI / mL, respectivement.

La dose d’un facteur spécifique administré est exprimée en unités internationales (UI), qui sont liées à la norme actuelle de l’OMS pour chaque facteur. L’activité dans le plasma d’un facteur de coagulation spécifique est exprimée soit en pourcentage (par rapport au plasma normal) soit en unités internationales (par rapport à la norme internationale pour le facteur de coagulation spécifique).

Une unité internationale (UI) d’une activité de facteur de coagulation est équivalente à la quantité dans un mL de plasma humain normal.

Par exemple, le calcul de la dose requise du facteur X est basé sur la constatation empirique que 1 unité internationale (UI) de facteur X par kg de poids corporel augmente l’activité du facteur X plasmatique de 0,017 UI / mL. La posologie requise est déterminée à l’aide de la formule suivante:

Unités requises = poids corporel (kg) x facteur désiré X augmentation (UI / mL) x 60

où 60 (mL / kg) est l’inverse de la récupération estimée.

Dosage requis pour le facteur II:

Unités requises = poids corporel (kg) x augmentation désirée du facteur II (UI / ml) x 50

Si la récupération individuelle est connue, cette valeur doit être utilisée pour le calcul.

Méthode d’administration

Octaplex doit être administré par voie intraveineuse. La perfusion doit commencer à une vitesse de 1 ml par minute, suivie de 2-3 ml par minute, en utilisant une technique aseptique.

4.3 Contre-indications

– Hypersensibilité à la substance active ou à l’un des excipients mentionnés à la rubrique 6.1.

– Allergie connue à l’héparine ou antécédents de thrombocytopénie induite par l’héparine.

– Les personnes présentant un déficit en IgA avec des anticorps connus contre les IgA.

4.4 Mises en garde spéciales et précautions d’emploi

Les conseils d’un spécialiste expérimenté dans la prise en charge des troubles de la coagulation doivent être recherchés.

Chez les patients présentant une déficience acquise en facteurs de coagulation dépendant de la vitamine K (p. Ex. Induite par un traitement aux antagonistes de la vitamine K), Octaplex ne doit être utilisé que si une correction rapide des taux de complexe prothrombinique est nécessaire. Dans d’autres cas, la réduction de la dose de l’antagoniste de la vitamine K et / ou l’administration de la vitamine K sont généralement suffisantes.

Les patients recevant un antagoniste de la vitamine K peuvent avoir un état sous-jacent hypercoagulable et la perfusion de concentré de complexe prothrombique peut exacerber cette situation.

Si des réactions allergiques ou de type anaphylactique se produisent, la perfusion doit être arrêtée immédiatement. En cas de choc, un traitement médical standard du choc doit être mis en place.

Les mesures standard pour prévenir les infections résultant de l’utilisation de médicaments préparés à partir de sang ou de plasma humain comprennent la sélection des donneurs, le dépistage des dons individuels et des pools plasmatiques pour des marqueurs spécifiques d’infection et l’inclusion d’étapes de fabrication efficaces pour l’inactivation / élimination des virus.

Malgré cela, lorsque des médicaments préparés à partir de sang ou de plasma humain sont administrés, la possibilité de transmettre des agents infectieux ne peut être totalement exclue. Cela s’applique également aux virus inconnus ou émergents et autres pathogènes.

Les mesures prises sont jugées efficaces pour les virus enveloppés tels que le virus de l’immunodéficience humaine (VIH), le virus de l’hépatite B (VHB) et le virus de l’hépatite C (VHC). Les mesures prises peuvent avoir une valeur limitée contre les virus non enveloppés tels que le virus de l’hépatite A (VHA) et le parvovirus B19. L’infection par le parvovirus B19 peut être grave chez les femmes enceintes (infection fœtale) et chez les individus présentant une immunodéficience ou une augmentation de l’érythropoïèse (par exemple une anémie hémolytique).

Une vaccination appropriée (hépatites A et B) est recommandée chez les patients recevant régulièrement / à répétition des produits du complexe prothrombique dérivé du plasma humain.

Il est fortement recommandé qu’à chaque administration d’Octaplex à un patient, le nom et le numéro de lot du produit soient enregistrés afin de maintenir un lien entre le patient et le lot du produit.

Il existe un risque de thrombose ou de coagulation intravasculaire disséminée lorsque les patients présentant un déficit congénital ou acquis sont traités par un complexe prothrombique humain, en particulier à doses répétées. Les patients recevant un complexe prothrombique humain doivent être étroitement surveillés afin de détecter tout signe ou symptôme de coagulation intravasculaire ou de thrombose. En raison du risque de complications thromboemboliques, une surveillance étroite doit être exercée lors de l’administration du complexe prothrombique humain aux patients ayant des antécédents de maladie coronarienne, aux patients atteints d’une maladie hépatique, aux patients péri- ou postopératoires, aux nouveau-nés ou aux patients à risque. événements thromboemboliques ou coagulation intravasculaire disséminée. Dans chacune de ces situations, le bénéfice potentiel du traitement doit être évalué par rapport au risque de ces complications.

Aucune donnée n’est disponible concernant l’utilisation d’Octaplex en cas de saignement périnatal dû à une carence en vitamine K chez le nouveau-né.

Octaplex contient 75 à 125 mg de sodium par flacon de 500 UI / 150 à 250 mg de sodium par flacon de 1 000 UI. A prendre en considération par les patients suivant un régime contrôlé en sodium.

En cas de déficience congénitale de l’un des facteurs dépendants de la vitamine K, un produit spécifique du facteur de coagulation doit être utilisé lorsqu’il est disponible.

4.5 Interactions avec d’autres médicaments et autres formes d’interaction

Les produits du complexe prothrombique humain neutralisent l’effet du traitement par les antagonistes de la vitamine K, mais aucune interaction avec d’autres médicaments n’est connue.

Interférence avec les tests biologiques:

Lors de tests de coagulation sensibles à l’héparine chez des patients recevant de fortes doses de complexe prothrombique humain, l’héparine en tant que constituant du produit administré doit être prise en compte.

4.6 Fertilité, grossesse et allaitement

L’innocuité du complexe prothrombique humain pour utilisation chez la femme enceinte et pendant la lactation n’a pas été établie.

Les études chez l’animal ne sont pas appropriées pour évaluer la sécurité en ce qui concerne la grossesse, le développement embryonnaire / fœtal, la parturition ou le développement postnatal. Par conséquent, le complexe prothrombique humain ne doit être utilisé pendant la grossesse et l’allaitement que s’il est clairement indiqué.

4.7 Effets sur l’aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines

Aucune étude sur les effets sur l’aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines n’a été réalisée.

4.8 Effets indésirables

Résumé du profil de sécurité:

Une thérapie de remplacement peut conduire à la formation d’anticorps circulants inhibant un ou plusieurs des facteurs du complexe prothrombique humain. Si de tels inhibiteurs se produisent, la maladie se manifestera comme une mauvaise réponse clinique.

Des réactions de type allergique ou anaphylactique peuvent rarement survenir (≥ 1/10 000 à <1/1 000), y compris des réactions anaphylactiques graves.

Une augmentation de la température corporelle a été observée très rarement (<1/10 000).

Il existe un risque d’épisodes thromboemboliques après l’administration du complexe prothrombique humain (voir rubrique 4.4).

Liste tabulée des effets indésirables d’Octaplex

Le tableau présenté ci-dessous est conforme à la classification des organes du système MedDRA (COS et Preferred Level Level). Les fréquences ont été basées sur des données d’essais cliniques, selon la convention suivante: très fréquent (≥ 1/10); commun (≥1 / 100 à <1/10); peu fréquent (≥ 1/1 000 à <1/100); rare (≥ 1/10 000 à <1/1 000); très rare (<1/10 000) ou non connu (ne peut être estimé à partir des données disponibles).

Classe d’organe système standard MedDRA

Effets indésirables

La fréquence

Troubles psychiatriques

Anxiété

rare

Troubles vasculaires

Thrombose veineuse profonde

commun

Thrombose

rare

Hypertension

rare

Troubles respiratoires, thoraciques et médiastinaux

Embolie pulmonaire

rare

Bronchospasme

rare

Hémoptysie

rare

Épistaxis

rare

Troubles généraux et anomalies au site d’administration

Brûlage du site d’injection

rare

Enquêtes

Fibrine D-dimère augmentée

rare

La thrombine sanguine a augmenté

rare

Fonction hépatique anormale

rare

Blessure, empoisonnement et complications procédurales

Thrombose dans l’appareil

rare

Les effets indésirables suivants ont été rapportés après la commercialisation d’Octaplex. Étant donné que la déclaration des effets indésirables après la commercialisation est volontaire et que la population est de taille incertaine, il n’est pas possible d’estimer de façon fiable la fréquence de ces réactions.

Troubles du système immunitaire

Choc anaphylactique, hypersensibilité

Troubles du système nerveux

Tremblement

Troubles cardiaques

Arrêt cardiaque, tachycardie

Troubles vasculaires

Collapsus circulatoire, hypotension

Troubles respiratoires, thoraciques et médiastinaux

Dyspnée, insuffisance respiratoire

Problèmes gastro-intestinaux

La nausée

Troubles de la peau et des tissus sous-cutanés

Urticaire, éruption cutanée

Troubles généraux et anomalies au site d’administration

Des frissons

Octaplex contient de l’héparine. Par conséquent, une réduction soudaine et induite par l’allergie de la numération plaquettaire inférieure à 100 000 / μl ou à 50% du nombre initial peut être rarement observée (thrombocytopénie de type II). Chez les patients non précédemment hypersensibles à l’héparine, cette diminution des thrombocytes peut survenir 6 à 14 jours après le début du traitement. Chez les patients présentant une hypersensibilité antérieure à l’héparine, cette réduction peut survenir en quelques heures.

Le traitement par Octaplex doit être arrêté immédiatement chez les patients présentant cette réaction allergique. Ces patients ne doivent pas recevoir de médicaments contenant de l’héparine à l’avenir.

Pour la sécurité vis-à-vis des agents transmissibles, voir 4.4.

Population pédiatrique

Aucune donnée n’est disponible concernant l’utilisation d’Octaplex dans la population pédiatrique.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Il permet un suivi continu du rapport bénéfice / risque du médicament. Les professionnels de la santé sont invités à signaler tout effet indésirable suspecté via www.mhra.gov.uk/yellowcard.

4.9 Surdosage

L’utilisation de fortes doses de complexes de prothrombine humaine a été associée à des cas d’infarctus du myocarde, de coagulation intravasculaire disséminée, de thrombose veineuse et d’embolie pulmonaire. Par conséquent, en cas de surdosage, le risque de développement de complications thromboemboliques ou de coagulation intravasculaire disséminée est accru.

5. Propriétés pharmacologiques
5.1 Propriétés pharmacodynamiques

Groupe pharmacothérapeutique: antihémorragiques, facteurs de coagulation sanguine IX, II, VII et X en combinaison, code ATC: B02BD01.

Les facteurs de coagulation II, VII, IX et X, qui sont synthétisés dans le foie à l’aide de la vitamine K, sont communément appelés complexe de la prothrombine.

Le facteur VII est le zymogène du facteur de sérine-protéase actif VIla par lequel la voie extrinsèque de la coagulation du sang est initiée. Le complexe facteur tissulaire-VIla active les facteurs de coagulation X et IX, moyennant quoi les facteurs IXa et Xa sont formés. Avec une activation supplémentaire de la cascade de la coagulation, la prothrombine (facteur II) est activée et transformée en thrombine. Par l’action de la thrombine, le fibrinogène est transformé en fibrine, ce qui entraîne la formation de caillots. La production normale de thrombine est également d’une importance vitale pour la fonction plaquettaire en tant que partie de l’hémostase primaire.

Une déficience sévère isolée du facteur VII entraîne une diminution de la formation de thrombine et une tendance aux saignements due à une altération de la formation de fibrine et à une altération de l’hémostase primaire. La déficience isolée du facteur IX est l’une des hémophilies classiques (hémophilie B). La déficience isolée en facteur II ou en facteur X est très rare mais, sous forme sévère, elle provoque une tendance hémorragique similaire à celle observée dans l’hémophilie classique.

La déficience acquise des facteurs de coagulation dépendant de la vitamine K se produit pendant le traitement avec des antagonistes de la vitamine K. Si la carence devient grave, il en résulte une tendance hémorragique sévère, caractérisée par des saignements rétropéritonéaux ou cérébraux plutôt que par des hémorragies musculaires et articulaires. L’insuffisance hépatique sévère entraîne également une réduction marquée des facteurs de coagulation dépendants de la vitamine K et une tendance hémorragique clinique souvent complexe en raison d’une coagulation intravasculaire continue de bas grade, de faibles taux plaquettaires, d’une déficience en inhibiteurs de la coagulation et d’une fibrinolyse perturbée .

L’administration du complexe prothrombique humain entraîne une augmentation des taux plasmatiques des facteurs de coagulation dépendants de la vitamine K, et peut corriger temporairement le défaut de coagulation chez les patients présentant une déficience d’un ou de plusieurs de ces facteurs.

5.2 Propriétés pharmacocinétiques

Les plages de demi-vie plasmatique sont:

Facteur de coagulation

demi vie

Facteur II

48 – 60 heures

Facteur VII

1,5- 6 heures

Facteur IX

20 – 24 heures

Facteur X

24 – 48 heures

Octaplex est administré par voie intraveineuse et donc immédiatement disponible dans l’organisme.

5.3 Données de sécurité précliniques

Il n’y a pas de données précliniques considérées comme pertinentes pour la sécurité clinique au-delà des données incluses dans d’autres sections du RCP.

6. Mentions pharmaceutiques
6.1 Liste des excipients

Poudre:

Héparine: 0,2 – 0,5 UI / UI FIX

Tri-sodium citrate dihydraté

Solvant:

Eau pour injections

6.2 Incompatibilités

Ce médicament ne doit pas être mélangé avec d’autres médicaments.

6.3 Durée de conservation

3 années

La stabilité chimique et physique en cours d’utilisation a été démontrée jusqu’à 8 heures à + 25 ° C.

D’un point de vue microbiologique, à moins que la méthode d’ouverture / reconstitution exclue le risque de contamination microbienne, le produit doit être utilisé immédiatement. S’il n’est pas utilisé immédiatement, les heures et conditions de stockage en cours d’utilisation sont à la charge de l’utilisateur.

6.4 Précautions particulières de conservation

Conserver au-dessous de 25 ° C.

Ne pas congeler.

Conserver dans l’emballage d’origine afin de protéger de la lumière.

Pour les conditions de stockage après reconstitution du médicament, voir rubrique 6.3.

6.5 Nature et contenu de l’emballage

Tailles de paquet:

Octaplex 500 UI

Un paquet contient:

– Poudre dans un flacon (verre de type I) avec un bouchon (caoutchouc halobutyle) et un bouchon escamotable (aluminium)

– 20 mL d’eau pour préparations injectables dans un flacon (verre de type I) muni d’un bouchon (caoutchouc halobutyle) et d’une capsule amovible (aluminium)

– 1 dispositif de transfert Mix2Vial ™.

Octaplex 1000 UI

Un paquet contient:

– Poudre dans un flacon (verre de type I) avec un bouchon (caoutchouc halobutyle) et un bouchon escamotable (aluminium)

– 40 ml d’eau pour préparations injectables dans un flacon (verre de type I) muni d’un bouchon (caoutchouc halobutyle) et d’une capsule amovible (aluminium)

– 1 dispositif de transfert Mix2Vial ™.

6.6 Précautions particulières d’élimination et de manipulation

Veuillez lire toutes les instructions et les suivre attentivement.

Au cours de la procédure décrite ci-dessous, la technique aseptique doit être maintenue.

Le produit se reconstitue rapidement à température ambiante.

La solution doit être claire ou légèrement opalescente. N’utilisez pas de solutions qui sont troubles ou qui ont des dépôts. Les produits reconstitués doivent être inspectés visuellement pour détecter la présence de particules et la décoloration avant l’administration.

Après reconstitution, la solution doit être utilisée immédiatement.

Tout produit non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément aux exigences locales.

Instructions pour la reconstitution:

1. Si nécessaire, laisser le solvant (eau pour préparations injectables) et la poudre dans les flacons fermés atteindre la température ambiante. Cette température doit être maintenue pendant la reconstitution. Si un bain-marie est utilisé pour le réchauffement, il faut veiller à ce que l’eau n’entre pas en contact avec les bouchons en caoutchouc ou les bouchons des flacons. La température du bain-marie ne doit pas dépasser 37 ° C.

2. Retirez les bouchons du flacon de poudre et le flacon d’eau et nettoyez les bouchons en caoutchouc avec un tampon imbibé d’alcool.

3. Retirez le couvercle de l’emballage extérieur du Mix2Vial ™. Placez le flacon de solvant sur une surface plane et tenez-le fermement. Placez la partie bleue du Mix2Vial ™ sur le flacon de solvant et appuyez fermement jusqu’à ce qu’il s’enclenche (Fig. 1). Tout en maintenant le flacon de solvant, retirez soigneusement l’emballage extérieur du Mix2Vial ™, en veillant à laisser le Mix2Vial ™ fermement attaché au flacon de solvant (Fig. 2).

4. Placez le flacon de poudre sur une surface plane et tenez-le fermement. Prenez le flacon de solvant avec le Mix2Vial ™ attaché et retournez-le. Placez la partie transparente sur le flacon de poudre et appuyez fermement jusqu’à ce qu’elle s’enclenche (Fig. 3). Le solvant s’écoule automatiquement dans le flacon de poudre.

5. Avec les deux flacons encore attachés, agitez doucement le flacon de poudre jusqu’à dissolution du produit.

Octaplex se dissout rapidement à température ambiante pour une solution incolore à légèrement bleue. Dévisser le Mix2Vial ™ en deux parties (Fig. 4).

Jetez le flacon de solvant vide avec la partie bleue du Mix2Vial ™.

Si la poudre ne se dissout pas complètement ou si un agrégat se forme, n’utilisez pas la préparation.

Instructions pour l’infusion:

Par mesure de précaution, la fréquence du pouls du patient doit être mesurée avant et pendant la perfusion. Si une augmentation marquée de la fréquence du pouls se produit, la vitesse de perfusion doit être réduite ou l’administration doit être interrompue.

1. Fixez une seringue de 20 mL (500 UI) ou 40 mL (1000 UI) à la partie transparente du Mix2Vial ™. Retournez le flacon et aspirez la solution dans la seringue. Une fois la solution transférée, tenez fermement le piston de la seringue (en le maintenant vers le bas) et retirez la seringue du Mix2Vial ™. Jetez le Mix2Vial ™ et le flacon vide.

2. Désinfectez le site d’injection prévu avec un tampon imbibé d’alcool.

3. Injecter la solution par voie intraveineuse à une vitesse lente: Initialement 1 ml par minute, pas plus rapide que 2 à 3 ml par minute .

Aucun sang ne doit couler dans la seringue en raison du risque de formation de caillots de fibrine. Le Mix2Vial ™ est à usage unique seulement.

7. Titulaire de l’autorisation

Octapharma Limitée

Le bâtiment Zenith

26 Jardins du printemps

Manchester M2 1AB

Royaume-Uni

8. Numéro (s) d’autorisation de mise sur le marché

Octaplex 500 UI – PL 10673/0027

Octaplex 1000 UI – PL 10673/0041

9. Date de première autorisation / renouvellement de l’autorisation

Octaplex 500 UI

Date de première autorisation: 20/07/2006

Date de renouvellement de l’autorisation: 27/07/2008

Octaplex 1000 UI

Date de première autorisation: 05/08/2015

10. Date de révision du texte

07/2017