Menitorix


Commander maintenant en ligne

Consultation médicale incluse


1. Nom du médicament

Menitorix – Poudre et solvant pour solution injectable

Haemophilus type b et vaccin conjugué contre le méningocoque du groupe C

2. Composition qualitative et quantitative

Après reconstitution, chaque dose de 0,5 ml contient:

Haemophilus type b polysaccharide

(phosphate de polyribosylribitol)

5 microgrammes

conjugué à l’anatoxine tétanique comme protéine porteuse

12,5 microgrammes

Neisseria meningitidis groupe C (souche C11) polysaccharide

5 microgrammes

conjugué à l’anatoxine tétanique comme protéine porteuse

5 microgrammes

Excipients à effet connu :

Ce produit contient 75 micromoles de sodium par dose (voir rubrique 4.4)

Pour la liste complète des excipients, voir la section 6.1.

3. Forme pharmaceutique

Poudre et solvant pour solution injectable

Poudre blanche et un solvant incolore clair.

4. Renseignements cliniques
4.1 Indications thérapeutiques

Immunisation active des nourrissons dès l’âge de 2 mois et des tout-petits jusqu’à l’âge de 2 ans pour la prévention des maladies invasives causées par Haemophilus influenzae type b (Hib) et Neisseria meningitidis groupe C (MenC).

Voir aussi la section 4.4.

4.2 Posologie et mode d’administration

Posologie

Menitorix doit être utilisé conformément aux recommandations officielles.

Primovaccination chez les nourrissons:

Les horaires de vaccination alternatifs chez les nourrissons sont disponibles avec Menitorix.

Trois séries primaires de dose

Le schéma vaccinal comprend trois doses primaires de 0,5 ml chacune, administrées entre 2 mois et 12 mois, avec un intervalle d’au moins 1 mois entre les doses (voir rubrique 5.1).

Série primaire à deux doses

Le schéma de vaccination, composé de deux doses primaires de 0,5 ml chacune, peut être administré entre 3 mois et 12 mois, avec un intervalle d’au moins 2 mois entre les doses (voir rubrique 5.1).

Les prématurés nés entre 25 semaines et 36 semaines d’âge gestationnel

Trois doses primaires de 0,5 ml chacune doivent être administrées entre 2 mois et 12 mois, avec un intervalle d’au moins 2 mois entre les doses (voir rubriques 4.4 et 5.1).

Il n’y a pas de données sur l’utilisation de Menitorix pour une ou deux doses du vaccin primaire et d’autres vaccins conjugués Hib et / ou MenC pour d’autres doses. Il est recommandé que les nourrissons recevant Menitorix pour la première dose reçoivent également ce vaccin pour les deuxième et troisième doses du schéma de primovaccination.

Vaccination de rappel:

Après la primovaccination chez le nourrisson, des doses de rappel de Hib et de MenC doivent être administrées. Chez les enfants qui ont reçu un vaccin combiné anticoquelucheux acellulaire contenant du Hib dans la série d’immunisation primaire du nourrisson, la dose de rappel Hib doit être administrée avant l’âge de 2 ans.

Une dose unique (0,5 ml) de Menitorix peut être utilisée pour stimuler l’immunité contre Hib et MenC chez les enfants ayant déjà complété une série d’immunisation primaire avec Menitorix ou avec d’autres vaccins conjugués Hib ou MenC (voir rubrique 5.1). La dose de rappel de Menitorix doit être administrée avant l’âge de 2 ans. Le moment de la dose de rappel doit être à partir de l’âge de 12 mois et au moins 6 mois après la dernière dose d’amorçage. Chez les enfants traités avec 2 doses de Menitorix, le rappel du rappel doit être effectué au moins 5 mois après la dernière dose d’amorçage.

Population pédiatrique

L’innocuité et l’efficacité de Menitorix chez les enfants de plus de 2 ans n’ont pas encore été établies.

Méthode d’administration

Pour les instructions sur la reconstitution du médicament avant administration, voir rubrique 6.6.

Menitorix doit être administré par injection intramusculaire uniquement, de préférence dans la région antérolatérale de la cuisse. Chez les enfants de 12 à 24 mois, le vaccin peut être administré dans la région deltoïdienne (voir également rubriques 4.4 et 4.5).

Menitorix ne doit en aucun cas être administré par voie intravasculaire, intradermique ou sous-cutanée.

4.3 Contre-indications

Hypersensibilité aux substances actives, y compris l’anatoxine tétanique (voir rubrique 2), ou à l’un des excipients mentionnés dans la rubrique 6.1.

Réaction d’hypersensibilité après l’administration précédente de Menitorix.

Maladie fébrile aiguë sévère. La présence d’une infection mineure ne constitue pas une contre-indication à la vaccination.

4.4 Mises en garde spéciales et précautions d’emploi

Comme pour tous les vaccins injectables, un traitement médical et une surveillance appropriés doivent toujours être disponibles en cas d’événement anaphylactique rare suivant l’administration du vaccin.

La vaccination doit être précédée d’un examen des antécédents médicaux (en particulier en ce qui concerne la vaccination antérieure et la survenue éventuelle d’événements indésirables) et d’un examen clinique.

Le vaccin doit être administré avec prudence aux personnes souffrant de thrombocytopénie ou de tout trouble de la coagulation. Aucune donnée n’est disponible sur l’administration sous-cutanée de Menitorix, par conséquent la possibilité de toute toxicité ou efficacité réduite qui pourrait survenir avec cette voie d’administration est inconnue.

Menitorix confère seulement une protection contre Haemophilus influenzae type b et Neisseria meningitidis groupe C. Comme pour tout vaccin, Menitorix peut ne pas protéger complètement contre les infections qu’il est destiné à prévenir chez tous les individus vaccinés.

Il n’y a pas de données disponibles sur l’administration de Menitorix chez les tout-petits qui ne sont pas encore amorcés avec les conjugués Hib et MenC.

La durée de la protection chez un sujet vacciné contre la maladie à méningocoque du groupe C est inconnue. Cependant, une diminution au fil du temps a été observée dans les pourcentages de sujets ayant au moins 1: 8 titres rSBA-MenC (voir rubrique 5.1).

Aucune donnée n’est disponible sur l’utilisation de Menitorix chez les sujets immunodéprimés. Chez les individus ayant une réponse immunitaire altérée (que ce soit en raison d’un traitement immunosuppresseur, d’un défaut génétique, d’une infection par le virus de l’immunodéficience humaine ou d’autres causes), une réponse immunitaire protectrice contre les vaccins conjugués Hib et MenC peut ne pas être obtenue. Les personnes présentant des déficiences en complément et les personnes atteintes d’asplénie fonctionnelle ou anatomique peuvent développer une réponse immunitaire aux vaccins conjugués Hib et MenC; Cependant, le degré de protection qui serait accordé est inconnu.

Bien que des symptômes de méningite tels qu’une douleur au cou / une raideur ou une photophobie aient été rapportés après l’administration d’autres vaccins conjugués MenC, il n’y a aucune preuve que les vaccins conjugués MenC provoquent une méningite. La vigilance clinique face à la possibilité d’une méningite cooccurrente doit être maintenue.

Le risque potentiel d’apnée et la nécessité d’une surveillance respiratoire pendant 48-72h devraient être pris en compte lors de l’administration de la primovaccination aux nourrissons très prématurés (nés ≤ 28 semaines de gestation) et particulièrement ceux ayant des antécédents d’immaturité respiratoire.

Comme le bénéfice de la vaccination est élevé chez ce groupe de nourrissons, la vaccination ne doit pas être refusée ou retardée.

L’immunisation avec ce vaccin ne remplace pas l’immunisation systématique contre le tétanos.

Étant donné que l’antigène polysaccharidique capsulaire Hib est excrété dans l’urine, un test d’antigène urinaire positif peut être observé dans les 1 à 2 semaines suivant la vaccination. D’autres tests de diagnostic, non basés sur la détection de l’antigène capsulaire dans l’urine, devraient être utilisés pour confirmer la maladie Hib durant cette période.

Le solvant du vaccin contient moins de 1 mmol de sodium (23 mg) par dose, c’est-à-dire essentiellement “sans sodium”.

4.5 Interactions avec d’autres médicaments et autres formes d’interaction

Menitorix ne doit pas être mélangé avec un autre vaccin dans la même seringue.

Différents vaccins injectables doivent toujours être administrés sur différents sites d’injection.

Dans diverses études avec des vaccins conjugués monovalents contre le méningocoque du groupe C, administration concomitante avec des combinaisons contenant des composants de la diphtérie, du tétanos et de la coqueluche acellulaire (avec ou sans virus poliomyélitique inactivé, antigène de surface de l’hépatite B ou conjugué Hib [p.ex. DTC-HBV-IPH-Hib *] ), s’est révélé entraîner des titres géométriques moyens d’anticorps bactéricides sériques (AGS) plus faibles que des administrations séparées ou une co-administration avec des vaccins anticoquelucheux à cellules entières. Les proportions atteignant des titres de SBA d’au moins 1: 8 ne sont pas affectées. À l’heure actuelle, les implications potentielles de ces observations pour la durée de la protection ne sont pas connues.

Dans les essais cliniques sur les séries de primovaccination, Menitorix a été administré en concomitance (dans les cuisses opposées) avec un vaccin DTC-HBV-IPV. Les réponses à tous les antigènes coadministrés étaient satisfaisantes et étaient similaires à celles obtenues dans les groupes témoins recevant simultanément DTCa-HBV-IPV-Hib * avec un vaccin conjugué MenC (MenCC) ou DTCa-HBV-IPV * concomitamment avec un conjugué Hib vaccin et pas de MenCC. La réponse immunitaire aux composants Hib et MenC de Menitorix n’a été évaluée que dans des études cliniques de primovaccination utilisant des vaccins DTPa-IPV * ou DTPa-HBV-IPV *.

Dans un essai de primovaccination, l’administration concomitante de Menitorix avec DTCa-HBV-IPV * et d’un vaccin conjugué 7-valent ou 10-valent pneumococcus saccharide (les trois injections ont été faites dans des sites anatomiquement éloignés) a donné des réponses immunitaires similaires aux sept ou dix sérotypes pneumococciques obtenus dans les groupes recevant le vaccin DTCa-HBV-IPV * en même temps que Hib (conjugué à l’anatoxine tétanique) et un vaccin conjugué à 7-valent ou 10-valent pneumococcus saccharide

Comme dose de rappel, Menitorix peut être administré en concomitance avec un vaccin conjugué anti-pneumococcique saccharide 7-valent ou 10-valent ou avec une première dose du vaccin combiné contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR). Des études cliniques ont démontré que les réponses immunitaires et les profils d’innocuité des vaccins co-administrés n’étaient pas affectés.

Il n’existe aucune donnée sur l’utilisation concomitante de Menitorix avec les vaccins anticoquelucheux à germes entiers et poliomyélitiques oraux. Cependant, l’utilisation concomitante de vaccins anticoquelucheux à germes entiers et de vaccins antipoliomyélitiques oraux avec des vaccins monovalents MenC et Hib conjugués n’a pas provoqué d’interférences.

* Vaccin GlaxoSmithKline

4.6 Fertilité, grossesse et allaitement

Menitorix n’est pas destiné à être utilisé chez l’adulte. Les informations sur la sécurité du vaccin lorsqu’il est utilisé pendant la grossesse ou l’allaitement ne sont pas disponibles.

4.7 Effets sur l’aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines

Non pertinent.

4.8 Effets indésirables

Résumé du profil de sécurité

Dans les essais cliniques, Menitorix a été administré en doses primaires de 3 ou 2 doses (N = 2 452) ou en dose de rappel (N = 2 190). Lorsque Menitorix a été administré en primovaccination, un vaccin DTCa-VHB-VPI * (N = 2077) ou un vaccin DTC-VPI * (N = 375) a été administré en concomitance.

Les effets indésirables survenus au cours de ces études ont été principalement signalés dans les 48 heures suivant la vaccination.

Dans le cadre de deux essais cliniques (n = 578), Menitorix a été administré en concomitance avec le vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR). Dans l’un de ces essais, l’incidence des effets indésirables observés chez les sujets (N = 102) ayant reçu Menitorix en concomitance avec le RRO * était similaire à celle observée dans le groupe ayant reçu le RRO seul (N = 91) ou Menitorix seul (N = 104 ) (voir les sections 4.5 et 5.1).

Dans une autre étude clinique, Menitorix a été administré sous forme de primovaccination en 3 doses (2, 4 et 6 mois) chez 163 nouveau-nés prématurés (âge gestationnel <36 semaines dont 56 nourrissons <31 semaines) et 150 nourrissons nés à terme (gestationnel). âge ≥ 36 semaines). 154 nouveau-nés prématurés et 144 nourrissons à terme ont reçu une dose de rappel à l’âge de 16 à 18 mois.

Le profil d’innocuité et de réactogénicité de Menitorix était similaire chez les prématurés et les nourrissons nés à terme.

Liste tabulée des effets indésirables

Les réactions défavorables considérées comme étant au moins possiblement liées à la vaccination ont été classées par fréquence par dose comme suit:

Très commun (≥1 / 10)

Commun (≥1 / 100, <1/10)

Peu fréquent (≥1 / 1000, <1/100)

Rare (≥ 1/10 000, <1/1 000)

Très rare (<1/10 000),

Inconnu (ne peut être estimé à partir des données disponibles)

System Organ Class

La fréquence

Effets indésirables

Essais cliniques

Troubles métaboliques et nutritionnels

Très commun

Diminution de l’appétit

Troubles psychiatriques

très commun

Irritabilité

Rare

Pleurs

Rare

Insomnie

Troubles du système nerveux

Très commun

Somnolence

Problèmes gastro-intestinaux

Rare

Diarrhée, vomissement

Rare

Douleur abdominale

Troubles de la peau et des tissus sous-cutanés

Rare

Dermatite atopique, éruption cutanée

Troubles généraux et anomalies au site d’administration

Très commun

Fièvre (rectale ≥ 38 ° C), réactions au site d’injection (gonflement, douleur, rougeur)

Commun

Réactions au site d’injection (y compris l’induration et le nodule)

Rare

Fièvre (rectale> 39,5 ° C)

Rare

Malaise

Expérience post-marketing

Troubles du système sanguin et lymphatique

Pas connu

Lymphadénopathie

Troubles du système immunitaire

Pas connu

Réactions allergiques (y compris les réactions urticaires et anaphylactoïdes)

Troubles du système nerveux

Pas connu

Crises fébriles, hypotonie, maux de tête, vertiges

Troubles respiratoires, thoraciques et médiastinaux

Pas connu

Apnée chez les prématurés (≤ 28 semaines de gestation) (voir rubrique 4.4)

Les effets indésirables suivants n’ont pas été signalés en association avec l’administration de Menitorix, mais ils sont survenus très rarement lors de l’utilisation de routine des vaccins conjugués contre le méningocoque du groupe C homologués:

réactions cutanées sévères, collapsus ou état de choc (épisode hypotonique-hyporéactif), évanouissements, convulsions chez des patients présentant des troubles épileptiques préexistants, hypoesthésie, paresthésie, rechute du syndrome néphrotique, arthralgie, pétéchies et / ou purpura.

* Vaccin combiné GlaxoSmithKline

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Il permet un suivi continu du rapport bénéfice / risque du médicament. Les professionnels de la santé sont invités à signaler tout effet indésirable suspecté via le système de carte jaune à l’ adresse suivante : www.mhra.gov.uk/yellowcard .

4.9 Surdosage

Aucun cas de surdosage n’a été signalé.

5. Propriétés pharmacologiques
5.1 Propriétés pharmacodynamiques

Groupe pharmacothérapeutique: vaccins bactériens, code ATC: J07AG53

L’anticorps dirigé contre Haemophilus influenzae de type b (phosphate d’anti-polyribosylribitol [anti-PRP]) a été mesuré avec un test ELISA (enzyme-linked immunosorbent assay). L’anticorps contre le groupe C de Neisseria meningitidis a été mesuré par un test d’activité bactéricide sérique en utilisant un complément de lapin (rSBA-MenC).

Immunogénicité après le premier cycle de vaccination

Six essais cliniques ont évalué les réponses en anticorps un mois après deux doses et après l’achèvement d’un traitement de primovaccination de 3 doses de Menitorix administré à environ 2, 3, 4 mois ou 2, 4, 6 mois à 1163 nourrissons à terme. Menitorix a toujours été co-administré avec DTCa-IPV combiné à GlaxoSmithKline ou DTPa-HBV-IPV. Chez 349 de ces nourrissons, il a également été co-administré avec un vaccin antipneumococcique conjugué 7-valent ou 10-valent.

Les pourcentages de sujets ayant des titres d’anticorps ≥ seuil d’analyse d’un mois après la primovaccination avec Menitorix étaient les suivants:

Anticorps

2-3-4 mois calendrier

Après deux doses

Après trois doses

Anti-PRP

N

93

702

% ≥ 0,15 microgramme / ml

96,8

100.0

% ≥1 microgrammes / ml

76,3

98,0

GMC (microgrammes / ml)

3,40

14.25

rSBA-MenC *

N

93

688

% ≥1: 8

100.0

99,3

% ≥1: 128

98,9

94.5

GMT

679,6

924.8

N = nombre de sujets avec des résultats disponibles

% = pourcentage de sujets dont le titre est égal ou supérieur au seuil

GMC ou GMT = concentration moyenne d’anticorps géométrique ou titre

* = tests effectués dans les laboratoires GSK

Anticorps

Calendrier 2-4-6 mois

Après deux doses

Après trois doses

Anti-PRP

N

457

453

% ≥ 0,15 microgramme / ml

94,1

99,3

% ≥1 microgrammes / ml

67,2

96,9

GMC (microgrammes / ml)

2,06

12,41

rSBA-MenC *

N

445

368

% ≥1: 8

98,4

99,7

% ≥1: 128

90,6

97,0

GMT

581

1735.0

N = nombre de sujets avec des résultats disponibles

% = pourcentage de sujets dont le titre est égal ou supérieur au seuil

GMC ou GMT = concentration moyenne d’anticorps géométrique ou titre

* = tests effectués dans les laboratoires GSK

En outre, l’immunogénicité de Menitorix a été évaluée dans une étude clinique dans laquelle les sujets ont été sensibilisés avec deux doses de Menitorix (co-administré avec DTPa-HBV-IPV) à l’âge de 3 et 5 mois.

Les pourcentages de sujets ayant des titres d’anticorps ≥ seuil d’essai d’un mois après une période de primovaccination de 3 à 5 mois avec Menitorix étaient les suivants:

Calendrier de 3 à 5 mois

Anti-PRP

N

325

% ≥ 0,15 microgramme / ml

96,9

% ≥1 microgrammes / ml

78,8

GMC (microgrammes / ml)

4,24

rSBA-MenC *

N

323

% ≥1: 8

99,1

% ≥1: 128

82,4

GMT

466.1

N = nombre de sujets avec des résultats disponibles

% = pourcentage de sujets dont le titre est égal ou supérieur au seuil

GMC ou GMT = concentration moyenne d’anticorps géométrique ou titre

* = tests effectués dans les laboratoires GSK

Immunogénicité après la vaccination de rappel

Les réponses immunitaires à une dose de rappel de Menitorix peuvent varier en fonction des vaccins utilisés pour les séries primaires. On ne sait pas si les différences observées ont une signification clinique quelconque. Voir également ci-dessous concernant la persistance des anticorps après des doses de rappel.

Dans cinq études cliniques, les réponses d’anticorps ont été évaluées un mois après une vaccination de rappel avec Menitorix chez des enfants ayant reçu trois doses de Menitorix, Menjugate ou Meningitec ou deux doses de NeisVac-C dans la petite enfance. La réponse immunitaire à une dose de rappel de Menitorix était plus faible après l’administration d’un vaccin conjugué MenC-CRM197 197 en trois doses chez l’enfant (Menjugate ou Meningitec) comparativement à l’administration d’un vaccin conjugué MenC-TT pendant la petite enfance (c.-à-d. deux doses de NeisVac-C ou trois doses de Menitorix). Il convient de noter que les réponses immunitaires à une dose de rappel de Menitorix après l’administration de deux doses d’un vaccin MenC-CRM197 197 pendant l’enfance n’ont pas été documentées et que les réponses peuvent différer des données présentées dans le tableau.

Dans ces études cliniques, la dose de rappel de Menitorix a été administrée seule, co-administrée avec le vaccin combiné DTCa-HBV-IPV de GlaxoSmithKline ou co-administrée avec le vaccin combiné DTCa-HBV-IPV de GlaxoSmithKline et un pneumocoque 7-valent ou 10-valent. vaccin conjugué ou co-administré avec la rougeole, les oreillons, la rubéole vaccin combiné GlaxoSmithKline (MMR).

Les pourcentages de sujets ayant des titres d’anticorps ≥ seuil de test un mois après la vaccination de rappel avec Menitorix étaient les suivants:

Antécédents de vaccination primaire

Sujets amorcés avec 3 doses de Menitorix *

Sujets sensibilisés avec 3 doses de Meningitec + Pediacel

Sujets sensibilisés avec 3 doses de Méningitec ** ou Menjugate **

Sujets amorcés avec 2 doses de NeisVac-C **

Anticorps anti-PRP

N

780

114

305

165

% ≥ 0,15 microgramme / ml

100

100

100

100

% ≥1 microgrammes / ml

100

100

99,0

98,8

GMC (microgrammes / ml)

70,14

44,27

38.18

77.15

rSBA-MenC ***

N

624

114

304

167

% ≥1: 8

99.5

95,6

97,7

99,4

% ≥1: 128

98,2

86,0

89,1

99,4

GMT

3486.4

477,9

575,1

11710.5

N = nombre de sujets avec des résultats disponibles

GMC ou GMT = concentration moyenne d’anticorps géométrique ou titre

% = pourcentage de sujets dont le titre est égal ou supérieur au seuil

* = co-administré avec les vaccins DTCa-IPV combinés de GlaxoSmithKline

** = co-administré avec des vaccins contenant du DTCa-Hib-TT

*** = tests effectués dans les laboratoires GSK

Dans une étude clinique, les réponses d’anticorps ont été évaluées un mois après une vaccination de rappel avec Menitorix chez des enfants amorcés en bas âge avec deux doses de Menitorix ou un vaccin conjugué contre le méningocoque C-TT homologué (MenC-TT).

Les réponses anticorps un mois après l’administration d’une dose de rappel de Menitorix (cohorte d’ATP pour l’immunogénicité) étaient les suivantes:

Antécédents de vaccination primaire

Sujets sensibilisés avec 2 doses de Menitorix *

Anticorps anti-PRP

N

311

% ≥ 0,15 microgramme / ml

100

% ≥1 microgrammes / ml

99,4

GMC (microgrammes / ml)

30,49

rSBA-MenC **

N

310

% ≥1: 8

100

% ≥1: 128

98,1

GMT

1861.8

N = nombre de sujets avec des résultats disponibles

GMC ou GMT = concentration moyenne d’anticorps géométrique ou titre

% = pourcentage de sujets dont le titre est égal ou supérieur au seuil

* = co-administré avec le vaccin DTCa-HBV-IPV / Hib

** = tests effectués dans les laboratoires GSK

Immunogénicité chez les nourrissons prématurés

Dans une étude clinique, l’immunogénicité de Menitorix chez 143 nouveau-nés prématurés (âge gestationnel <36 semaines dont 45 nourrissons <31 semaines) et 144 nourrissons nés à terme (âge gestationnel ≥ 36 semaines) a été évaluée après un 2, 4 et 6 mois. L’immunogénicité a été évaluée chez 135 nouveau-nés prématurés et chez 138 nouveau-nés à terme après une dose de rappel à l’âge de 16 à 18 mois.

Les réponses anticorps un mois après la fin d’un cycle de primovaccination à trois doses et un mois après l’administration d’une dose de rappel de Menitorix chez les nouveau-nés prématurés et à terme (cohorte d’ATP pour l’immunogénicité) étaient les suivantes:

Prématuré

À long terme

Post-primaire

Post-booster

Post-primaire

Post-booster

Anticorps anti-PRP

N

140

132

142

134

% ≥ 0,15 μg / ml

99,3

100

99,3

100

% ≥ 1 μg / m

95,0

100

94,4

100

GMC (μg / ml)

10,44

50,34

10,47

54,62

rSBA-MenC *

N

143

133

140

137

% ≥1: 8

99,3

99,2

100

99,3

% ≥1: 128

94,4

98,5

97,1

99,3

GMT

1055,9

4883.1

1346.2

5288.8

N = nombre de sujets avec des résultats disponibles

GMC ou GMT = concentration moyenne d’anticorps géométrique ou titre

% = pourcentage de sujets dont le titre est égal ou supérieur au seuil

* = tests effectués dans les laboratoires GSK

Persistance des anticorps

Persistance des anticorps sans dose de rappel:

La persistance des anticorps a été démontrée pour Hib dans trois essais cliniques (N = 217) avec 98,2% des sujets ayant une concentration anti-PRP de ≥ 0,15 microgrammes / ml à 11-18 mois, à savoir 7-14 mois après l’achèvement d’un Série primaire de 3 doses avec Menitorix.

Dans trois essais cliniques (N = 209), 92,3% des sujets avaient un titre SBA-MenC ≥ 1/8 à 11-18 mois, soit 7-14 mois après l’achèvement d’une série primaire de 3 doses avec Menitorix. Tous les sujets ont répondu immunologiquement à une dose de provocation de 10 ug de polysaccharide méningococcique du groupe C non conjugué avec une augmentation de trente-trois fois des titres de SBA démontrant la mémoire immunitaire induite par le cours de primovaccination.

La persistance des anticorps après une primovaccination à 2 doses a été démontrée pour Hib et MenC chez les sujets âgés de 11 à 13 mois et amorcée avec Menitorix dans la petite enfance à l’âge de 3 à 5 mois. Après l’achèvement de la série primaire de 2 doses avec Menitorix, 86,1% des sujets (286/332) avaient des titres anti-PRP ≥ 0,15 μg / ml et 94,5% des sujets (308/326) avaient des titres SBA-MenC ≥ 1 : 8.

Persistance des anticorps après une dose de rappel:

La persistance des anticorps a été évaluée chez des sujets sensibilisés soit avec Menitorix, soit avec l’administration concomitante de vaccins conjugués contre le méningocoque du groupe C et de Hib homologués, et stimulés avec Menitorix.

Dans une étude à long terme sur la persistance des anticorps, les taux d’anticorps ont été évalués chez des sujets traités soit par Menitorix, soit par Meningitec, tous deux administrés en primovaccination à 3 doses et stimulés par Menitorix. Les résultats dans le groupe de comparaison peuvent ne pas prédire ce qui serait vu avec un calendrier primaire de 2 doses de Meningitec suivi d’une dose de rappel de Menitorix.

Les niveaux d’anticorps au post-rappel du mois 1 et aux points de persistance post-rappel des mois 12, 24 et 48 (cohorte d’ATP pour la persistance) étaient les suivants:

Antécédents de vaccination primaire

Sujets amorcés avec 3 doses de Menitorix 1

(2, 3, 4 mois)

Sujets amorcés avec 3 doses de Meningitec 2

(2, 3, 4 mois)

Antécédents de vaccination de rappel

Menitorix 3

(12-15 mois)

Menitorix 3

(12-15 mois)

Time-point (post-rappel)

Mois

1

12

24

48

1

12

24

48

Anticorps anti-PRP

N

195

164

194

197

57

48

56

58

% ≥ 0,15 microgramme / ml

100

100

99.5

100

100

100

98,2

100

GMC (microgrammes / ml)

90,10

7.45

4,93

3,82

39,10

3,56

2,08

1,67

rSBA-MenC *

N

195

166

187

194

58

45

56

58

% ≥1: 8

99.5

89.2

65,8

59,3

96,6

66,7

35,7

44,8

> 1: 128

99,0

53,0

41,7

29,9

86,2

24,4

10,7

8.6

GMT

2537.0

124,1

47,9

30,4

507.0

30,6

12,1

11,3

N = nombre de sujets avec des résultats disponibles

GMC ou GMT = concentration moyenne d’anticorps géométrique ou titre

% = pourcentage de sujets dont le titre est égal ou supérieur au seuil

1 co-administré avec GlaxoSmithKline combiné DTPa-IPV

2 co-administré avec DTPa-IPV / Hib-TT

3 co-administré avec GlaxoSmithKline combiné MMR

* tests effectués aux laboratoires GSK

Dans une autre étude à long terme sur la persistance des anticorps, les sujets ont reçu soit trois doses de Menitorix, soit deux doses de NeisVac-C. Tous les sujets ont été boostés avec Menitorix.

Les niveaux d’anticorps aux points de persistance post-rappel des mois 18, 30, 42, 54 et 66 (cohorte d’ATP pour la persistance) étaient les suivants:

Antécédents de vaccination primaire

Sujets amorcés avec 3 doses de Menitorix 1

(2, 4, 6 mois)

Sujets sensibilisés avec 2 doses de NeisVac-C 2

(24mois)

Antécédents de vaccination de rappel

Menitorix

(13-14 mois)

Menitorix

(13-14 mois)

Temps de persistance (post-rappel) (Mois)

18

30

42

54

66

18

30

42

54

66

Anticorps anti-PRP

N

46

47

47

47

47

102

98

101

102

101

% ≥ 0,15 microgramme / ml

100

100

100

100

100

99,0

99,0

99,0

99,0

100

GMC (microgrammes / ml)

2,94

1,92

1,70

1,51

1,60

5,49

3,52

3,00

2,74

2,62

rSBA-MenC *

N

42

45

47

47

46

88

93

101

102

101

% ≥1: 8

97,6

82,2

80,9

78,7

82,6

96,6

94,6

96,0

97,1

94,1

% ≥1: 128

59.5

57,8

61,7

55,3

60,9

84,1

77,4

79,2

80,4

68,3

GMT

224,8

113,3

110.5

93,5

121.5

737,6

404,9

380,9

342.9

227,6

N = nombre de sujets avec des résultats disponibles

GMC ou GMT = concentration moyenne d’anticorps géométrique ou titre

% = pourcentage de sujets dont le titre est égal ou supérieur au seuil

1 co-administré avec GlaxoSmithKline combiné DTPa-HBV-IPV

2 co-administré avec DTPa-HBV-IPV / Hib-TT (2, 4, 6 mois) ou avec DTCa-HBV-IPV / Hib-TT (2, 6 mois) et DTPa-IPV / Hib-TT (4 mois ) (Vaccins combinés GlaxoSmithKline)

* tests effectués aux laboratoires GSK

Une autre étude a évalué la persistance à long terme des anticorps chez les enfants de moins de 6 ans ayant déjà reçu une vaccination complète (primovaccination et rappel) avec les vaccins conjugués Menitorix ou MenC (Meningitec ou NeisVac-C) co-administrés avec un GlaxoSmithKline combiné Vaccin DTPa (DTC-HBV-IPV / Hib ou DTPa-IPV / Hib ou DTCa-HBV-IPV ou DTPa-IPV) et vaccin conjugué anti-pneumococcique 7-valent ou 10-valent. Le pourcentage de sujets ayant des titres rSBA-MenC * ≥ 1: 8 à 6 ans était d’au moins 25,4% chez les enfants ayant reçu Menitorix, 24,2% chez les enfants ayant reçu Meningitec et 40,1% chez ceux ayant reçu NeisVac-C comme un rappel dans la deuxième année de la vie. Le pourcentage de sujets ayant des concentrations d’anti-PRP ≥ 0,15 μg / mL à l’âge de 6 ans était de 100% chez les enfants vaccinés avec Menitorix.

* tests effectués à Public Health England (PHE) au Royaume-Uni.

Surveillance après commercialisation suite à une campagne de vaccination au Royaume-Uni

Les estimations de l’efficacité vaccinale du programme de vaccination de routine du Royaume-Uni (utilisant différentes quantités de trois vaccins conjugués du groupe C méningococciques) couvrant la période allant de l’introduction de 1999 à mars 2004 ont montré la nécessité d’une dose de rappel après l’achèvement des séries primaires. doses administrées à 2, 3 et 4 mois). Dans l’année suivant l’achèvement de la série primaire, l’efficacité du vaccin dans la cohorte du nourrisson a été estimée à 93% (intervalle de confiance à 95% 67-99). Cependant, plus d’un an après l’achèvement de la série primaire, il y avait des signes évidents de protection décroissante.

Jusqu’en 2007, les estimations globales de l’efficacité dans les cohortes d’âge de 1 à 18 ans qui ont reçu une seule dose de vaccin conjugué contre le méningocoque du groupe C pendant le programme de vaccination de rattrapage initial au Royaume-Uni se situent entre 83 et 100%. Les données ne montrent aucune baisse significative de l’efficacité au sein de ces cohortes d’âge lorsqu’on compare des périodes de moins d’un an ou d’un an ou plus depuis la vaccination.

5.2 Propriétés pharmacocinétiques

L’évaluation des propriétés pharmacocinétiques n’est pas requise pour les vaccins.

5.3 Données de sécurité précliniques

Les données non cliniques ne révèlent aucun risque particulier pour l’homme sur la base d’études conventionnelles de pharmacologie de sécurité et d’études de toxicité à dose unique ou répétée.

6. Mentions pharmaceutiques
6.1 Liste des excipients

Poudre :

Trométamol

Saccharose

Solvant :

Chlorure de sodium

Eau pour les injections

6.2 Incompatibilités

En l’absence d’études de compatibilité, ce médicament ne doit pas être mélangé avec d’autres médicaments.

6.3 Durée de conservation

3 années.

Après reconstitution, le vaccin doit être administré rapidement ou conservé au réfrigérateur (entre 2 ° C et 8 ° C). S’il n’est pas utilisé dans les 24 heures, il doit être jeté.

Les données expérimentales montrent que le vaccin reconstitué peut également être conservé jusqu’à 24 heures à température ambiante (25 ° C). S’il n’est pas utilisé dans les 24 heures, il doit être jeté.

6.4 Précautions particulières de conservation

Conserver au réfrigérateur (entre 2 ° C et 8 ° C).

Ne pas congeler

Conserver dans l’emballage d’origine afin de protéger de la lumière.

Pour les conditions de stockage après reconstitution du médicament, voir rubrique 6.3.

6.5 Nature et contenu de l’emballage

Poudre dans un flacon (verre de type I) avec un bouchon (caoutchouc butyle),

0,5 ml de solvant dans une seringue préremplie (verre de type I) avec un bouchon-piston (caoutchouc butyle) avec ou sans aiguilles séparées dans les tailles d’emballage suivantes:

– Conditionnement de 1 flacon de poudre plus 1 seringue pré-remplie de solvant avec 2 aiguilles séparées ou sans aiguilles

– Conditionnement de 10 flacons de poudre plus 10 seringues pré-remplies de solvant avec 20 aiguilles séparées ou sans aiguilles

Toutes les présentations ne peuvent pas être commercialisées.

6.6 Précautions particulières d’élimination et de manipulation

Menitorix doit être reconstitué en ajoutant tout le contenu de la seringue préremplie de solvant au flacon contenant la poudre.

Pour fixer l’aiguille à la seringue, reportez-vous au dessin ci-dessous. Cependant, la seringue fournie avec Menitorix pourrait être légèrement différente (sans filetage) de la seringue décrite dans le dessin. Dans ce cas, l’aiguille doit être fixée sans vissage.

1. En tenant le corps de la seringue dans une main (évitez de tenir le piston de la seringue), dévissez le capuchon de la seringue en le tournant dans le sens inverse des aiguilles d’une montre.

2. Pour attacher l’aiguille à la seringue, tournez l’aiguille dans le sens des aiguilles d’une montre dans la seringue jusqu’à ce que vous sentiez qu’elle se bloque. (voir l’image)

3. Retirez le protecteur d’aiguille, qui à l’occasion peut être un peu raide.

Ajouter le solvant à la poudre. Après l’addition du solvant à la poudre, le mélange doit être bien agité jusqu’à dissolution complète de la poudre dans le solvant.

Le vaccin reconstitué est une solution limpide et incolore.

Le vaccin reconstitué doit être inspecté visuellement pour détecter toute particule étrangère et / ou toute variation de l’aspect physique avant l’administration. Dans le cas où l’un ou l’autre est observé, jetez le vaccin.

Une nouvelle aiguille devrait être utilisée pour administrer le vaccin.

Injectez tout le contenu du flacon.

Ajouter le solvant à la poudre. Après l’addition du solvant à la poudre, le mélange doit être bien agité jusqu’à dissolution complète de la poudre dans le solvant.

Le vaccin reconstitué est une solution limpide et incolore.

Le vaccin reconstitué doit être inspecté visuellement pour détecter toute particule étrangère et / ou toute variation de l’aspect physique avant l’administration. Dans le cas où l’un ou l’autre est observé, jetez le vaccin.

Une nouvelle aiguille devrait être utilisée pour administrer le vaccin.

Injectez tout le contenu du flacon.

Tout médicament non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément aux exigences locales.

7. Titulaire de l’autorisation

SmithKline Beecham Ltd

980 Great West Road

Brentford

Middlesex TW8 9GS

Trading en tant que:

GlaxoSmithKline Royaume-Uni

Stockley Park West, Uxbridge

Middlesex, UB11 1BT

8. Numéro (s) d’autorisation de mise sur le marché

PL 10592/0217

9. Date de première autorisation / renouvellement de l’autorisation

19 décembre 2005

10. Date de révision du texte

28 février 2016