Furosemide 10 mg / ml solution pour injection ou perfusion


Commander maintenant en ligne

Consultation médicale incluse


1. Nom du médicament

Furosemide 10 mg / ml Solution pour injection ou perfusion

2. Composition qualitative et quantitative

Chaque 1 ml de solution contient 10 mg de furosémide.

Chaque ampoule de 2 ml contient 20 mg de furosémide (20 mg / 2 ml).

Chaque ampoule de 4 ml contient 40 mg de furosémide (40 mg / 4 ml).

Chaque ampoule de 5 ml contient 50 mg de furosémide (50 mg / 5 ml).

Chaque flacon de 25 ml contient 250 mg de furosémide (250 mg / 25 ml).

Excipients:

Chaque 2 ml de solution stérile contient environ 7 mg de sodium.

Chaque 4 ml de solution stérile contient environ 15 mg de sodium.

Chaque 5 ml de solution stérile contient environ 19 mg de sodium.

Chaque 25 ml de solution stérile contient environ 93 mg de sodium.

Pour la liste complète des excipients, voir la section 6.1

3. Forme pharmaceutique

Solution pour injection ou infusion.

Solution limpide, incolore ou presque incolore (pH: 8,0 à 9,3).

4. Renseignements cliniques
4.1 Indications thérapeutiques

Quand une diurèse rapide est nécessaire. Utilisation en cas d’urgence ou lorsque la thérapie orale est interdite. Les indications incluent:

– Oedème et / ou ascite causés par des maladies cardiaques ou hépatiques

Œdème causé par des maladies rénales (en cas de syndrome néphrotique, le traitement de la maladie sous-jacente est essentiel)

– Œdème pulmonaire (par exemple en cas d’insuffisance cardiaque aiguë)

Crise hypertensive (en plus d’autres mesures thérapeutiques)

4.2 Posologie et mode d’administration

Voie d’administration: intraveineuse ou (dans des cas exceptionnels) intramusculaire

Général :

L’administration par voie parentérale de furosémide est indiquée dans les cas où l’administration orale n’est pas faisable ou efficace (par exemple en cas d’absorption intestinale réduite) ou lorsqu’un effet rapide est requis. Pour obtenir une efficacité optimale et supprimer la contre-régulation, une perfusion continue de furosémide doit généralement être préférée à des injections répétées de bolus.

Il faut prendre en considération les lignes directrices cliniques actuelles lorsqu’elles sont disponibles.

Lorsqu’une perfusion continue de furosémide n’est pas possible pour un traitement de suivi après une ou plusieurs doses de bolus aiguë, un régime de suivi avec de faibles doses administrées à de courts intervalles (environ 4 heures) doit être préféré à un régime avec des doses de bolus plus élevées. intervalles plus longs.

La thérapie doit être individualisée en fonction de la réponse du patient pour obtenir une réponse thérapeutique maximale et pour déterminer la dose minimale nécessaire pour maintenir cette réponse.

Le furosémide intraveineux doit être injecté ou perfusé lentement; un taux de 4 mg par minute ne doit pas être dépassé et ne doit jamais être administré en association avec d’autres médicaments dans la même seringue.

Généralement, Furosemide devrait être administré par voie intraveineuse. L’administration intramusculaire doit être limitée à des cas exceptionnels où l’administration orale ou intraveineuse n’est pas possible. Il faut noter que l’injection intramusculaire ne convient pas au traitement d’affections aiguës telles que l’œdème pulmonaire.

Adultes:

En l’absence de conditions nécessitant une dose réduite (voir ci-dessous), la dose initiale recommandée pour les adultes et les adolescents de plus de 15 ans est de 20 mg à 40 mg de furosémide administrée par voie intraveineuse (ou exceptionnellement intramusculaire); la dose maximale varie en fonction de la réponse individuelle.

Si des doses plus importantes sont nécessaires, elles doivent être augmentées de 20 mg et ne doivent pas être administrées plus souvent que toutes les deux heures.

Chez les adultes, la dose quotidienne maximale recommandée d’administration de furosémide est de 1 500 mg.

Lorsqu’il est administré en perfusion, le furosémide peut être administré non dilué à l’aide d’une pompe à perfusion à débit constant, ou la solution peut être diluée avec un liquide porteur compatible, comme le chlorure de sodium injectable BP ou la solution de Ringer pour injection. Dans les deux cas, le débit de perfusion ne doit pas dépasser 4 mg / minute.

L’administration par voie parentérale de furosémide est indiquée dans les cas où l’administration orale n’est pas faisable ou efficace (par exemple en cas d’absorption intestinale réduite) ou lorsqu’un effet rapide est requis. Dans les cas où l’administration par voie parentérale est utilisée, le passage à l’administration par voie orale est recommandé, dès que possible.

Enfants et adolescents (jusqu’à 18 ans):

L’expérience chez les enfants et les adolescents est limitée. L’administration intraveineuse de furosémide aux enfants et adolescents de moins de 15 ans n’est recommandée que dans des cas exceptionnels.

Le dosage sera adapté au poids corporel et la dose recommandée varie de 0,5 à 1 mg / kg de poids corporel par jour jusqu’à une dose quotidienne totale maximale de 20 mg.

Il devrait y avoir un passage à la thérapie orale dès que possible.

Insuffisance rénale:

Chez les patients présentant une altération sévère de la fonction rénale (créatinine sérique> 5 mg / dl), il est recommandé de ne pas dépasser un taux de perfusion de 2,5 mg de furosémide par minute.

Personnes âgées

La dose initiale recommandée est de 20 mg / jour, augmentant progressivement jusqu’à l’obtention de la réponse requise.

Recommandations de dosage spéciales:

Pour les adultes, la dose est basée sur les conditions suivantes:

– Oedème associé à l’insuffisance cardiaque congestive chronique et aiguë

La dose initiale recommandée est de 20 à 40 mg par jour. Cette dose peut être adaptée à la réponse du patient, si nécessaire. La dose doit être administrée en deux ou trois doses individuelles par jour pour l’insuffisance cardiaque congestive chronique et en bolus pour l’insuffisance cardiaque congestive aiguë.

– Oedème associé à une maladie rénale

La dose initiale recommandée est de 20 à 40 mg par jour. Cette dose peut être adaptée à la réponse si nécessaire. La dose quotidienne totale peut être administrée en une seule dose ou en plusieurs doses tout au long de la journée.

Si cela ne conduit pas à une augmentation optimale de l’excrétion de liquide, le furosémide doit être administré en perfusion intraveineuse continue, avec un taux initial de 50 mg à 100 mg par heure.

Avant de commencer l’administration de furosémide, l’hypovolémie, l’hypotension et les déséquilibres acido-basiques et électrolytiques doivent être corrigés.

Chez les patients dialysés, la dose d’entretien habituelle varie de 250 mg à 1500 mg par jour.

Chez les patients atteints de syndrome néphrotique, la posologie doit être déterminée avec prudence, en raison du risque d’incidence plus élevée d’événements indésirables.

– Oedème associé à une maladie hépatique

Lorsque le traitement intraveineux est absolument nécessaire, la dose initiale doit être comprise entre 20 mg et 40 mg. Cette dose peut être adaptée à la réponse si nécessaire. La dose quotidienne totale peut être administrée en une seule dose ou en plusieurs doses.

Le furosémide peut être utilisé en association avec des antagonistes de l’aldostérone dans les cas où ces agents en monothérapie ne sont pas suffisants. Afin d’éviter les complications telles que l’intolérance orthostatique ou les déséquilibres acido-basiques et électrolytiques ou l’encéphalopathie hépatique, la dose doit être soigneusement ajustée pour obtenir une perte progressive de liquide. La dose peut produire chez l’adulte une perte de poids corporelle quotidienne d’environ 0,5 kg.

En cas d’ascite avec œdème, la perte de poids induite par une diurèse augmentée ne doit pas dépasser 1 kg / jour.

– Oedème pulmonaire (dans l’insuffisance cardiaque aiguë)

La dose initiale à administrer est de 40 mg de furosémide par voie intraveineuse. Si l’état du patient l’exige, une autre injection de 20 à 40 mg de furosémide est administrée après 30 à 60 minutes.

Le furosémide devrait être utilisé en plus d’autres mesures thérapeutiques.

– Crise hypertensive (en plus d’autres mesures thérapeutiques)

La dose initiale recommandée en cas de crise hypertensive est de 20 mg à 40 mg administrée en bolus par injection intraveineuse. Cette dose peut être adaptée à la réponse si nécessaire.

4.3 Contre-indications

– Hypersensibilité à la substance active ou à l’un des excipients.

– Patients atteints d’anurie ou d’insuffisance rénale avec oligoanurie ne répondant pas au furosémide

– Insuffisance rénale résultant d’un empoisonnement par des agents néphrotoxiques ou hépatotoxiques

– Insuffisance rénale associée à un coma hépatique

– Patients présentant une hypokaliémie sévère ou une hyponatrémie sévère

– Patients présentant une hypovolémie (avec ou sans hypotension) ou une déshydratation

– Patients en état pré-comateux et comateux associés à une encéphalopathie hépatique

– Les patients présentant une hypersensibilité aux sulfonamides (par ex. Les sulfonyurées ou les antibiotiques du groupe des sulfonamides) peuvent présenter une sensibilité croisée au furosémide

– Allaitement (voir rubrique 4.6)

4.4 Mises en garde spéciales et précautions d’emploi

Une surveillance attentive est requise dans les cas suivants:

Les patients présentant une obstruction partielle de l’écoulement urinaire (par exemple, hypertrophie de la prostate, hydronéphrose, urétérostenose). La sortie urinaire doit être sécurisée

Patients présentant une hypotension ou un risque accru de chute prononcée de la pression artérielle (patients présentant une sténose de l’artère coronaire ou une sténose de l’artère cérébrale)

Patients présentant un diabète sucré manifeste ou latent ou une variation de la glycémie (un suivi régulier des taux de glycémie est nécessaire)

Patients atteints de goutte et d’hyperuricémie (un suivi régulier des taux d’acide urique dans le sérum est nécessaire)

Patients atteints d’une maladie hépatique ou d’un syndrome hépatorénal (insuffisance rénale associée à une maladie hépatique sévère)

Hypoprotéinémie (associée au syndrome néphrotique, l’effet du furosémide peut être réduit et son ototoxicité augmentée)

– Co-administration avec des sels de lithium (une surveillance des niveaux de lithium est requise, voir rubrique 4.5)

Porphyrie aiguë (l’utilisation de diurétiques est considérée comme dangereuse dans la porphyrie aiguë et il faut faire preuve de prudence)

– En cas d’ascite avec œdème, la perte de poids induite par une diurèse renforcée ne doit pas dépasser 1 kg / jour

– Une diurèse trop vigoureuse peut provoquer une hypotension orthostatique ou des épisodes hypotensifs aigus.

– Les AINS peuvent antagoniser l’effet diurétique du furosémide et d’autres diurétiques. L’utilisation d’AINS avec des diurétiques peut augmenter le risque de néphrotoxicité .

– Lorsque cela est indiqué, des mesures doivent être prises pour corriger l’hypotension ou l’hypovolémie avant de commencer le traitement.

Une titration prudente de la dose est nécessaire:

– Variations électrolytiques (par exemple hypokaliémie, hyponatrémie). Des suppléments de potassium et / ou des mesures diététiques peuvent être nécessaires pour contrôler ou éviter l’hypokaliémie

– Variations liquides, déshydratation, réduction du volume sanguin avec collapsus circulatoire et possibilité de thrombose et d’embolie, en particulier chez les personnes âgées, avec une utilisation excessive

– Ototoxicité (si l’administration est plus rapide que 4 mg / min – d’autres composés ototoxiques administrés en concomitance peuvent augmenter ce risque, voir rubrique 4.5

– Administration de doses élevées

– Administration dans la maladie rénale sévère et progressive

– Administration avec du sorbitol. L’administration concomitante des deux substances peut entraîner une déshydratation accrue (le sorbitol peut provoquer une perte de liquide supplémentaire en provoquant la diarrhée)

– Administration dans le lupus érythémateux

– Médicaments qui prolongent l’intervalle QT

Une hypotension symptomatique entraînant des étourdissements, des évanouissements ou une perte de conscience peut survenir chez les patients traités par le furosémide, en particulier chez les personnes âgées, les autres médicaments susceptibles de provoquer une hypotension et les patients présentant d’autres pathologies présentant un risque d’hypotension.

Les prématurés (développement possible d’une néphrocalcinose / néphrolithiase, la fonction rénale doit être surveillée et l’échographie rénale réalisée). Chez les prématurés atteints du syndrome de détresse respiratoire, un traitement diurétique au furosémide pendant les premières semaines de la vie peut augmenter le risque de persistance du canal artériel botaire.

Des précautions doivent être observées chez les patients présentant une carence en électrolytes.

Une surveillance régulière du sodium sérique, du potassium et de la créatinine est généralement recommandée pendant le traitement au furosémide; une surveillance particulièrement étroite est nécessaire chez les patients à haut risque de développer des déséquilibres électrolytiques ou en cas de perte de liquide supplémentaire importante. (par exemple en raison de vomissements ou de diarrhée).

L’hypovolémie ou la déshydratation ainsi que toute perturbation électrolytique et acido-basique importante doivent être corrigées. Cela peut nécessiter l’arrêt temporaire du furosémide.

Chez les patients présentant un risque élevé de néphropathie radiocontrastée, il n’est pas recommandé d’utiliser le furosémide pour la diurèse dans le cadre des mesures préventives contre la néphropathie induite par les radiocontrastes.

L’utilisation concomitante avec risperidone

Dans les essais contrôlés par placebo sur la rispéridone chez des patients âgés atteints de démence, une incidence plus élevée de mortalité a été observée chez les patients traités par furosémide plus rispéridone (7,3%, âge moyen 89 ans, intervalle de 75 à 97 ans) par rapport aux patients traités par rispéridone seule ( 3,1%, âge moyen 84 ans, extrêmes 70-96 ans) ou furosémide seul (4,1%, âge moyen 80 ans, extrêmes 67-90 ans). L’utilisation concomitante de rispéridone avec d’autres diurétiques (principalement des diurétiques thiazidiques utilisés à faible dose) n’a pas été associée à des résultats similaires.

Aucun mécanisme physiopathologique n’a été identifié pour expliquer cette découverte, et aucun modèle cohérent de la cause de décès n’a été observé. Néanmoins, des précautions doivent être prises et les risques et bénéfices de cette association ou co-traitement avec d’autres diurétiques puissants doivent être pris en compte avant la décision d’utilisation. Il n’y avait pas d’augmentation de l’incidence de la mortalité chez les patients prenant d’autres diurétiques en traitement concomitant avec la rispéridone. Indépendamment du traitement, la déshydratation était un facteur de risque global de mortalité et devait donc être évitée chez les patients âgés atteints de démence (voir rubrique 4.3 Contre-indications).

Photosensibilité: Des cas de réactions de photosensibilité ont été rapportés. Si une réaction de photosensibilité se produit pendant le traitement, il est recommandé d’arrêter le traitement. Si une ré-administration est jugée nécessaire, il est recommandé de protéger les zones exposées au soleil ou aux UVA artificiels.

Furosémide 10 mg / ml solution injectable (ampoule de 2 ml, 4 ml et 5 ml)

Ce médicament contient moins de 1 mmol de sodium (23 mg) par ampoule, c’est-à-dire qu’il est essentiellement «sans sodium».

Furosemide 10 mg / ml Solution pour injection (flacon de 25 ml)

Ce médicament contient environ 93 mg de sodium par flacon. A prendre en considération par les patients suivant un régime contrôlé en sodium.

4.5 Interactions avec d’autres médicaments et autres formes d’interaction

Combinaisons non recommandées

Lithium:

Les niveaux d’excrétion de lithium peuvent être réduits par le furosémide, ce qui entraîne une augmentation de l’effet cardiotoxique et de la toxicité du lithium. Par conséquent, cette association n’est pas recommandée (voir rubrique 4.4). Si cette combinaison est jugée nécessaire, les concentrations de lithium doivent être soigneusement surveillées et le dosage du lithium doit être ajusté.

Risperidone:

Des précautions doivent être prises et les risques et les avantages de l’association ou du co-traitement avec le furosémide ou avec d’autres diurétiques puissants doivent être pris en compte avant la décision d’utilisation. Voir rubrique 4.4 Mises en garde spéciales et précautions d’emploi concernant l’augmentation de la mortalité chez les patients âgés atteints de démence recevant de la rispéridone.

Combinaisons nécessitant une mise en garde pour l’utilisation

Médicaments ototoxiques (p. Ex. Aminosides, cisplatine):

Le furosémide peut intensifier l’ototoxicité de certains médicaments, par exemple le cisplatine ou les antibiotiques aminoglycosides tels que la kanamycine, la gentamicine et la tobramycine, en particulier chez les patients atteints d’insuffisance rénale. Comme cela peut entraîner des dommages irréversibles, ces médicaments ne doivent être utilisés avec du furosémide que s’il existe des raisons médicales impérieuses.

Hydrate de chloral:

Dans des cas isolés, l’administration intraveineuse de furosémide dans les 24 heures précédant l’administration de l’hydrate de chloral peut entraîner une rougeur, une hyperhidrose, de l’anxiété, des nausées, une augmentation de la tension artérielle et une tachycardie. Par conséquent, l’administration simultanée de furosémide et d’hydrate de chloral n’est pas recommandée.

Carbamazépine et aminoglutéthimide:

L’administration concomitante de carbamazépine ou d’aminoglutéthimide peut augmenter le risque d’hyponatrémie.

Autres agents anti-hypertenseurs:

L’effet d’autres agents antihypertenseurs (diurétiques et autres médicaments hypotenseurs) peut être potentialisé par l’administration concomitante de furosémide.

Inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (ECA) et des antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II:

Les effets d’autres antihypertenseurs peuvent être potentialisés par l’administration concomitante de furosémide. On a observé une chute sévère de la pression artérielle avec choc dans les cas extrêmes et une altération de la fonction rénale (insuffisance rénale aiguë dans des cas isolés) en association avec des inhibiteurs de l’ECA, lorsque l’inhibiteur de l’ECA a été administré pour la première fois ou pour la première fois. posologie (première dose d’hypotension). Si possible, le traitement au furosémide doit être temporairement interrompu (ou au moins réduit) pendant trois jours avant d’amorcer le traitement par un inhibiteur de l’ECA ou un antagoniste des récepteurs de l’angiotensine II ou d’augmenter la dose d’un inhibiteur de l’ECA ou des antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II.

Les patients prenant des diurétiques peuvent souffrir d’hypotension accentuée et de détérioration de la fonction rénale; une insuffisance rénale peut également survenir lors de la première administration concomitante, ou lors de la première administration de fortes doses d’ECA ou d’un antagoniste du récepteur de l’angiotensine II.

Thiazides:

Un effet synergique de la diurèse résulte de l’interaction du furosémide et des thiazides.

Agents anti-diabétiques:

Une diminution de la tolérance au glucose peut survenir, car le furosémide peut réduire l’action de ces médicaments.

Metformine:

Les concentrations sanguines de metformine peuvent être augmentées par le furosémide. Inversement, la metformine peut réduire la concentration de furosémide. Le risque est lié à une augmentation de l’acidose lactique en cas d’insuffisance rénale fonctionnelle.

Glycosides cardiaques (par exemple, digoxine) et autres médicaments pouvant entraîner une prolongation de l’intervalle QT:

Une diminution des taux de potassium peut augmenter la toxicité digitalique; pour cette raison, les niveaux de potassium doivent être surveillés.

Certaines perturbations électrolytiques peuvent augmenter la toxicité de certains médicaments administrés de façon concomitante, ce qui peut prolonger l’intervalle QT. par exemple (antiarythmiques de classe Ia et antiarythmiques de classe III tels que l’amiodarone, le sotalol, le dofétilide, l’ibutilide et les quinolones). La surveillance des taux plasmatiques de potassium et de l’ECG est recommandée.

Fibrates:

Les concentrations sanguines de furosémide et de dérivés de l’acide fibrique (par exemple clofibrate et fénofibrate) peuvent être augmentées lors d’une administration concomitante (en particulier en cas d’hypoalbuminémie). L’augmentation de son effet / toxicité doit être surveillée.

Agents anti-inflammatoires non stéroïdiens et fortes doses de salicylates:

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (y compris les coxibs) peuvent induire une insuffisance rénale aiguë en cas d’hypovolémie préexistante et réduire son effet diurétique, natriurétique et antihypertenseur. En cas de co-administration avec de fortes doses de salicylates, la prédisposition à la toxicité salicylique peut être augmentée en raison d’une excrétion rénale réduite ou d’une fonction rénale modifiée.

Médicaments néphrotoxiques (p. Ex. Polymyxines, aminoglycosides, céphalosporines organoplatines, immunosuppresseurs, produits de contraste iodés, foscarnet, pentamidine):

Le furosémide peut intensifier les effets néphrotoxiques des médicaments néphrotoxiques.

Des antibiotiques comme les céphalosporines – une altération de la fonction rénale peut survenir chez les patients recevant un traitement au furosémide et de fortes doses de certaines céphalosporines.

Il existe un risque d’effets cytotoxiques si le cisplatine et le furosémide sont administrés en concomitance.

De plus, la néphrotoxicité du cisplatine peut être augmentée si le furosémide n’est pas administré à faible dose (p. Ex. 40 mg chez les patients ayant une fonction rénale normale) et avec un équilibre liquidien positif lorsqu’il est utilisé pour obtenir une diurèse forcée pendant le traitement au cisplatine.

Les médicaments qui subissent une sécrétion tubulaire rénale significative:

Le probénécide, le méthotrexate et d’autres médicaments qui, comme le furosémide, subissent une sécrétion tubulaire rénale importante peuvent réduire l’effet du furosémide. Inversement, le furosémide peut diminuer l’élimination rénale de ces produits. En cas de traitement à forte dose (en particulier de furosémide et des autres médicaments), cela peut conduire à une augmentation des taux sériques et à un risque accru d’effets indésirables dus au furosémide ou au traitement concomitant.

Inhibiteurs périphériques adrénergiques:

Les effets de ces agents peuvent être améliorés par l’administration simultanée de furosémide.

Phénobarbital et phénytoïne:

Une atténuation de l’effet du furosémide peut survenir après l’administration concomitante de ces médicaments.

Tubocurarine, dérivés de la curarine et succinylcholine:

L’effet relaxant musculaire de ces agents peut être augmenté ou prolongé par le furosémide.

Glucocorticoïdes, carbénoxolone, amphotéricine B, pénicilline G, ACTH, laxatifs et réglisse:

L’administration concomitante de furosémide avec des glucocorticoïdes, de carbénoxolone, une grande quantité de réglisse ou l’utilisation prolongée de laxatifs peut augmenter la perte de potassium. Dans l’association avec les glucocorticoïdes, l’hypokaliémie doit être envisagée et son aggravation par l’abus de laxatifs. Puisque cela peut entraîner des dommages auditifs irréversibles, cette combinaison ne doit être utilisée que s’il existe des raisons médicales impérieuses.

Les niveaux de potassium doivent être surveillés.

Sucralfate:

L’administration simultanée de sucralfate et de furosémide peut réduire les effets natriurétiques et antihypertenseurs du furosémide. Les patients recevant les deux médicaments doivent être étroitement surveillés afin de déterminer si l’effet diurétique et / ou antihypertensif souhaité du furosémide est atteint. La consommation de furosémide et de sucralfate doit être séparée d’au moins deux heures.

Anticoagulants oraux:

Furosémide augmente les effets des anticoagulants oraux.

Théophylline:

Les effets de la théophylline et des myorelaxants de type curare peuvent être potentialisés.

Amines pressives (par exemple adrénaline (épinéphrine), noradrénaline (norépinéphrine)):

L’utilisation concomitante de furosémide peut atténuer les effets des amines pressives.

Autres interactions

L’utilisation concomitante de ciclosporine et de furosémide est associée à un risque accru d’arthrite goutteuse.

4.6 Grossesse et allaitement

Utiliser pendant la grossesse

Le furosémide ne doit pas être administré pendant la grossesse à moins de raisons médicales impérieuses. Le furosémide traverse la barrière placentaire et peut donc provoquer une diurèse du fœtus. Le traitement pendant la grossesse nécessite un suivi de la croissance fœtale.

Le traitement de l’hypertension et de l’œdème pendant la grossesse n’est généralement pas recommandé, car une hypovolémie physiologique peut entraîner une réduction de la perfusion placentaire.

Si l’utilisation de furosémide est essentielle pour le traitement de l’insuffisance cardiaque ou rénale pendant la grossesse, une surveillance attentive des électrolytes, de l’hématocrite et de la croissance fœtale est essentielle. Un éventuel déplacement de la bilirubine à partir de la fixation de l’albumine et donc un risque élevé d’ictère nucléaire dans l’hyperbilirubinémie est discuté pour le furosémide. Le furosémide peut prédisposer le fœtus à l’hypercalciurie, à la néphrocalcinose et à l’hyperparathyroïdie secondaire.

Le furosémide atteint 100% de la concentration sérique maternelle dans le sang de cordon. Aucune malformation chez les humains pouvant être associée à l’exposition au furosémide n’a été rapportée à ce jour. Cependant, l’expérience est limitée pour permettre une évaluation concluante d’un effet potentiellement dommageable chez l’embryon / fœtus.

Utiliser pendant l’allaitement

Le furosémide passe dans le lait maternel et peut inhiber la lactation. Les femmes ne doivent pas allaiter si elles sont traitées au furosémide (voir rubrique 4.3).

4.7 Effets sur l’aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines

Le furosémide a une influence négligeable sur l’aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines.

Les patients répondent individuellement au furosémide.

L’aptitude à conduire ou à faire fonctionner des machines peut d’ailleurs être réduite en raison du traitement au furosémide, en particulier au début du traitement, du changement de médicament ou en combinaison avec de l’alcool.

4.8 Effets indésirables

L’évaluation des effets indésirables est basée sur la définition de fréquence suivante:

Très commun (≥1 / 10)

Commun (≥1 / 100 à <1/10)

Peu fréquent (≥1 / 1000 à <1/100)

Rare (≥ 1/10 000 à <1/1 000)

Très rare (<1/10 000); inconnu (ne peut être estimé à partir des données disponibles).

Troubles du système sanguin et lymphatique

Peu fréquent: thrombocytopénie une thrombocytopénie peut se manifester, surtout avec une augmentation de la tendance hémorragique.

Rares: éosinophilie, leucopénie, dépression médullaire; l’apparition de ce symptôme nécessite l’arrêt du traitement.

Très rare: anémie hémolytique, anémie aplasique, agranulocytose.

Une déplétion hydrique sévère peut conduire à une hémoconcentration avec une tendance à développer des thromboses, en particulier chez les patients âgés.

Troubles du système immunitaire

Rares: réactions anaphylactiques et anaphylactoïdes sévères telles qu’un choc anaphylactique (pour le traitement, voir rubrique 4.9).

Troubles endocriniens

La tolérance au glucose peut diminuer avec le furosémide. Chez les patients atteints de diabète sucré, cela peut entraîner une détérioration du contrôle métabolique; le diabète sucré latent peut devenir manifeste.

Troubles du métabolisme et de la nutrition

Une hypokaliémie, une hyponatrémie et un alcalose métabolique se produisent, en particulier après un traitement prolongé ou lorsque des doses élevées sont administrées. Une surveillance régulière des électrolytes sériques (en particulier du potassium, du sodium et du calcium) est donc indiquée.

L’épuisement du potassium peut se produire, en particulier en raison d’un régime pauvre en potassium. Particulièrement lorsque l’apport de potassium est réduit de façon concomitante et / ou que les pertes extrarénales en potassium sont augmentées (par exemple en cas de vomissements ou de diarrhée chronique), une hypokaliémie peut survenir suite à une augmentation des pertes de potassium rénal.

Les troubles sous-jacents (p. Ex. Maladie cirrhotique ou insuffisance cardiaque), les traitements concomitants (voir rubrique 4.5) et la nutrition peuvent entraîner une prédisposition à la carence en potassium. Dans de tels cas, une surveillance adéquate est nécessaire ainsi qu’une substitution thérapeutique.

En raison de l’augmentation des pertes de sodium rénal, une hyponatrémie avec des symptômes correspondants peut survenir, en particulier si l’apport de chlorure de sodium est restreint.

L’augmentation des pertes de calcium rénal peut entraîner une hypocalcémie, ce qui peut induire la tétanie dans de rares cas.

Chez les patients présentant une augmentation des pertes de magnésium rénal, des cas de tétanie ou d’arythmies cardiaques ont été observés dans de rares cas à la suite d’une hypomagnésémie.

Les niveaux d’acide urique peuvent augmenter et des attaques de goutte peuvent survenir.

Une alcalose métabolique peut se développer, ou une alcalose métabolique préexistante (par exemple, une cirrhose hépatique décompensée) peut devenir plus sévère avec le furosémide.

Troubles du système nerveux

Rares: paresthésies, vertiges, vertiges, somnolence, confusion, sensations de pression dans la tête.

Fréquence indéterminée: Étourdissements, évanouissements et perte de conscience (causés par une hypotension symptomatique)

Troubles oculaires

Rares: aggravation de la myopie , vision floue; troubles de la vision avec symptômes d’hypovolémie.

Troubles de l’oreille et du labyrinthe

Rare: la dysacousie et / ou le syrigmus (acouphène aurium) dû au furosémide sont rares et généralement transitoires; l’incidence est plus élevée dans l’administration intraveineuse rapide, en particulier dans les patients avec l’échec rénal ou l’hypoproteinaemia (par exemple dans le syndrome néphrotique).

Peu fréquent: surdité (parfois irréversible)

Troubles cardiaques

En particulier, à l’état initial du traitement et chez les personnes âgées, une diurèse très intense peut entraîner une diminution de la pression artérielle qui, si elle est prononcée, peut entraîner des signes et des symptômes tels qu’hypotension orthostatique, hypotension aiguë, sensations de pression dans la tête, vertiges, collapsus circulatoire, thrombophlébite ou mort subite (avec administration intraveineuse ou intraveineuse).

Problèmes gastro-intestinaux

Rares: nausées, vomissements, diarrhée, anorexie, détresse gastrique, constipation, bouche sèche.

Troubles hépato-biliaires

Très rare: pancréatite aiguë, cholestase intrahépatique, ictère cholestase, ischémie hépatique, augmentation des transaminases hépatiques.

Troubles de la peau et des tissus sous-cutanés

Peu fréquent: réactions du prurit, de la peau et des muqueuses (p. Ex. Exanthème bulleux, éruption cutanée, urticaire, purpura, érythème polymorphe, dermatite exfoliatrice, photosensibilité)

Rare: vascularite, exacerbation ou activation du lupus érythémateux.

Fréquence indéterminée: pustulose exanthématique aiguë généralisée (AGEP)

Troubles musculo-squelettiques et du tissu conjonctif

Rares: crampes musculaires de la jambe, asthénie. l’arthrite chronique.

Troubles rénaux et urinaires

Les diurétiques peuvent exacerber ou révéler une rétention aiguë des symptômes urinaires (troubles de la vidange de la vessie, hyperplasie prostatique ou rétrécissement de l’urètre), une vascularite, une glycosurie, une augmentation transitoire des taux sanguins de créatinine et d’urée.

Rare: néphrite interstitielle.

Grossesse, puerpéralité et conditions périnatales

Les prématurés traités au furosémide peuvent développer une néphrocalcinose et / ou une néphrolithiase; en raison du dépôt de calcium dans le tissu rénal.

Chez les prématurés atteints du syndrome de détresse respiratoire, un traitement diurétique dans les premières semaines de vie avec le furosémide peut augmenter le risque de persistance du canal artériel botaire.

Troubles généraux et anomalies au site d’administration

Rare: conditions fébriles; Après l’injection, des réactions locales telles que la douleur peuvent apparaître.

Enquêtes

Rares: les taux sériques de cholestérol et de triglycérides peuvent augmenter pendant le traitement au furosémide.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Il permet un suivi continu du rapport bénéfice / risque du médicament. Les professionnels de la santé sont invités à signaler tout effet indésirable suspecté via le système de carte jaune à l’adresse suivante: www.mhra.gov.uk/yellowcard.

4.9 Surdosage

Le tableau clinique en cas de surdosage aigu ou chronique dépend principalement de l’étendue et des conséquences de la perte d’électrolytes et de liquides (hypovolémie, déshydratation, hémoconcentration, arythmies cardiaques – y compris le blocage AV et la fibrillation ventriculaire) dues à une diurèse excessive.

Symptômes:

Les symptômes de ces troubles comprennent une hypotension sévère (évoluant vers un état de choc), une insuffisance rénale aiguë, une thrombose, des états délirants, une paralysie flasque, l’apathie et la confusion.

Traitement:

Dès les premiers signes de choc (hypotension, sudorésis, nausée, cyanose), l’injection doit être immédiatement interrompue, placer la tête du patient vers le bas et permettre une respiration libre.

Remplacement du fluide et correction du déséquilibre électrolytique; surveillance des fonctions métaboliques et maintien du flux urinaire.

Traitement médicamenteux en cas de choc anaphylactique: diluer 1 ml de solution d’adrénaline 1: 1000 dans 10 ml et injecter lentement 1 ml de la solution (correspondant à 0,1 mg d’adrénaline), contrôler le pouls et la tension et surveiller les éventuelles arythmies. L’administration d’adrénaline peut être répétée, si nécessaire. Par la suite, injecter par voie intraveineuse un glucocorticoïde (par exemple 250 mg de méthylprednisolone), en répétant si nécessaire.

Adapter les doses mentionnées ci-dessus pour les enfants, en fonction du poids corporel.

Corriger l’hypovolémie avec les moyens disponibles et compléter avec la ventilation artificielle, l’oxygène et en cas de choc anaphylactique avec les antihistaminiques.

Aucun antidote spécifique au furosémide n’est connu. En cas de surdosage au cours du traitement parentéral, le traitement consiste en principe en un suivi et un traitement de soutien. L’hémodialyse n’accélère pas l’élimination du furosémide.

5. Propriétés pharmacologiques
5.1 Propriétés pharmacodynamiques

Groupe pharmacothérapeutique: Diurétique, Sulfamides, plaine

Code ATC: C03CA01

Le furosémide est un puissant agent diurétique d’action rapide. D’un point de vue pharmacologique, le furosémide inhibe le système de co-transport (réabsorption) des électrolytes suivants Na + , K + et 2CL situés sur la membrane cellulaire luminal sur le membre ascendant de la boucle de Henle. Par conséquent, l’efficacité du furosémide dépend du médicament qui atteint la lumière tubulaire par un mécanisme de transport anionique. L’effet diurétique résulte de l’inhibition de la réabsorption du chlorure de sodium dans ce segment de la boucle de Henlé. En conséquence, la fraction de sodium excrétée peut atteindre 35% de filtration glomérulaire de sodium. Les effets secondaires de l’élimination accrue du sodium sont: augmentation de l’excrétion urinaire et augmentation de la sécrétion distale de potassium au niveau du tube distal. L’excrétion des sels de calcium et de magnésium est également augmentée.

Le furosémide inhibe le mécanisme de rétroaction dans la macula dense et induit une stimulation dose-dépendante du système rénine-angiotensine-aldostérone.

En cas d’insuffisance cardiaque, le furosémide induit une réduction aiguë de la précharge cardiaque (par l’augmentation de la capacité des vaisseaux sanguins). Cet effet vasculaire précoce semble provenir des prostaglandines et suppose une fonction rénale adéquate avec l’activation du système rénine-angiotensine et une synthèse intacte des prostaglandines. En raison de son effet natriurétique, le furosémide réduit la réactivité vasculaire à la catécholamine qui est augmentée chez les patients hypertendus.

L’effet diurétique du furosémide est établi dans les 15 minutes d’une administration intraveineuse.

Une augmentation dose-dépendante de la diurèse et de la natriurèse a été observée chez des individus en bonne santé à qui du furosémide a été administré (doses comprises entre 10 et 100 mg). La durée d’action chez les personnes en bonne santé après l’administration d’une dose intraveineuse de 20 mg de furosémide est d’environ 3 heures et 3 à 6 heures, lorsqu’une dose orale de 40 mg est administrée.

Chez les patients malades, la relation entre la concentration tubulaire du furosémide libre et le furosémide lié (déterminé par le taux d’excrétion urinaire) et son effet natriurétique est traduite dans un graphique sigmoïde, avec un taux d’excrétion effectif minimum d’environ 10 microgrammes par minute. Par conséquent, une perfusion continue de furosémide est plus efficace que des injections répétées de bolus. Au-dessus d’une certaine dose d’administration de bolus, les effets des médicaments n’augmentent pas de manière significative. L’efficacité du furosémide est diminuée en cas de diminution de la sécrétion tubulaire ou en cas de fixation intra- tubulaire du médicament à l’albumine.

5.2 Propriétés pharmacocinétiques

Distribution

Le volume de distribution du furosémide est de 0,1 à 1,2 litres par kg de poids corporel. Le volume de distribution peut être augmenté en fonction de la maladie concomitante.

La liaison aux protéines (principalement à l’albumine) est supérieure à 98%.

Élimination

Le furosémide est principalement éliminé sous forme non conjuguée, principalement par sécrétion au niveau du tube proximal. Après l’administration intraveineuse, 60% à 70% du furosémide est éliminé de cette manière. Le métabolite glucuronique du furosémide représente 10% à 20% des substances récupérées dans l’urine. La dose restante est éliminée dans les fèces, probablement après la sécrétion biliaire. Après administration intraveineuse, la demi-vie plasmatique du furosémide varie de 1 à 1,5 heure.

Le furosémide est excrété dans le lait maternel. Il traverse la barrière placentaire se transférant lentement au fœtus. Le furosémide atteint des concentrations similaires chez la mère, le fœtus et le nouveau-né.

Insuffisance rénale

En cas d’insuffisance rénale, l’élimination du furosémide est plus lente et sa demi-vie est augmentée. Chez les patients atteints d’insuffisance rénale terminale, la demi-vie moyenne est de 9,7 heures. Dans plusieurs cas de défaillance multiviscérale, la demi-vie peut aller de 20 à 24 heures.

En cas de syndrome néphrotique, la plus faible concentration de protéines plasmatiques conduit à des concentrations plus élevées de furosémide non lié. D’autre part, l’efficacité du furosémide est réduite chez ces patients, en raison de la liaison intratubulaire de l’albumine et de la réduction de la sécrétion tubulaire.

Le furosémide présente une dialyse faible chez les patients sous hémodialyse, dialyse péritonéale ou CAPD (dialyse péritonéale chronique ambulatoire).

Insuffisance hépatique

En cas d’insuffisance hépatique, la demi-vie du furosémide augmente de 30% à 90%, principalement en raison du volume de distribution plus élevé. L’élimination biliaire pourrait être réduite (jusqu’à 50%). Dans ce groupe de patients, il existe une plus grande variabilité des paramètres pharmacocinétiques.

Insuffisance cardiaque congestive, hypertension sévère, personnes âgées

L’élimination du furosémide est plus lente en raison de la réduction de la fonction rénale chez les patients atteints d’insuffisance cardiaque congestive, d’hypertension sévère ou chez les personnes âgées.

Nourrissons prématurés et nouveau-nés

Selon la maturité du rein, l’élimination du furosémide peut être lente. Dans le cas d’enfants avec une capacité insuffisante de glucuronidation, le métabolisme du médicament est également réduit. Chez les nouveau-nés à terme, la demi-vie est généralement inférieure à 12 heures.

5.3 Données de sécurité précliniques

Des études de toxicité chronique chez le rat et le chien ont conduit à des altérations rénales (entre autres dégénérescence fibreuse et calcification rénale). Le furosémide n’a pas montré de potentiel génotoxique ou cancérogène.

Dans les études de toxicologie de la reproduction, un nombre réduit de glomérules différenciés, des anomalies squelettiques des scapulae, de l’humérus et des côtes (induites par hypokaliémie) ont été observés chez des rats fœtaux, ainsi qu’une hydronéphrose chez des souris et lapins fœtaux après administration de fortes doses. Les résultats d’une étude chez la souris et l’une des trois études sur le lapin ont montré une augmentation de l’incidence et de la sévérité de l’hydronéphrose (distension du bassin rénal et, dans certains cas, des uretères) chez les fœtus issus des mères traitées. groupe de contrôle.

Les lapins prématurés ayant reçu du furosémide présentaient une fréquence plus élevée d’hémorragies intraventriculaires que leurs compagnons de litière traités à la solution saline, probablement en raison de l’hypotension intracrânienne induite par le furosémide.

6. Mentions pharmaceutiques
6.1 Liste des excipients

Chlorure de sodium

Hydroxyde de sodium

De l’eau pour les injections.

6.2 Incompatibilités

Le furosémide peut précipiter hors de la solution dans des fluides de faible pH. Ce médicament ne doit pas être mélangé avec d’autres médicaments à l’exception de ceux mentionnés dans la rubrique 6.6.

6.3 Durée de conservation

Non ouvert: 3 ans

Après la première ouverture: Une fois ouvert, le produit doit être utilisé immédiatement.

Après dilution: La stabilité chimique et physique en cours d’utilisation a été démontrée pendant 24 heures à 25 ° C, à l’abri de la lumière.

D’un point de vue microbiologique, le produit doit être utilisé immédiatement. S’il n’est pas utilisé immédiatement, les durées et conditions de stockage en cours d’utilisation sont à la charge de l’utilisateur et ne devraient normalement pas dépasser 24 heures entre 2 et 8 ° C, sauf si la dilution a eu lieu dans des conditions aseptiques contrôlées et validées.

6.4 Précautions particulières de conservation

Ne pas stocker au-dessus de 25 ° C.

Ne pas réfrigérer.

Conserver les ampoules dans l’emballage extérieur afin de les protéger de la lumière.

Pour les conditions de stockage du médicament dilué, voir rubrique 6.3.

6.5 Nature et contenu de l’emballage

20 mg dans 2 ml: ampoule de couleur ambre avec deux anneaux blancs et un point blanc OPC contenant 2 ml de solution.

40 mg dans 4 ml: ampoule de couleur ambrée de 5 ml avec un blanc cassé et bande bleue contenant 4 ml de solution.

50 mg dans 5 ml: ampoule de couleur ambre de 5 ml avec un blanc cassé et une bande blanche contenant 5 ml de solution.

250 mg dans 25 ml: flacon en verre ambré de type I scellé avec un bouchon en caoutchouc chlorobutyle et un joint d’étanchéité en aluminium et un bouchon flip-off rouge contenant 25 ml de solution.

Pack tailles:

5, 10 x 2 ml d’ampoules

1, 5, 10 ampoules de 4 ml

5, 10 ampoules de 5 ml

Flacons de 1,5,10 x 25 ml

Toutes les tailles de paquets ne peuvent pas être commercialisées.

6.6 Précautions particulières d’élimination et de manipulation

Furosémide injectable dilué à 1 mg / ml est compatible avec une perfusion de 0,90% de NaCl et une perfusion de lactate de sodium composé pendant 24 heures. La dilution de la solution injectable doit être effectuée dans des conditions aseptiques.

La solution doit être inspectée visuellement pour détecter la présence de particules et la décoloration avant l’administration. La solution ne doit être utilisée que si la solution est claire et exempte de particules. Tout produit non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément aux exigences locales. Pour usage unique seulement, jeter tout contenu restant après utilisation.

Furosemide 10 mg / ml solution pour solution injectable ne doit pas être mélangé avec d’autres médicaments dans le flacon d’injection.

7. Titulaire de l’autorisation

Accord Healthcare Limited

Sage House, 319, chemin Pinner,

North Harrow, Middlesex, HA1 4HF,

Royaume-Uni

8. Numéro (s) d’autorisation de mise sur le marché

PL 20075/0339

9. Date de première autorisation / renouvellement de l’autorisation

09/04/2012

10. Date de révision du texte

15/09/2016