Ferinject (carboxymaltose ferrique)


Commander maintenant en ligne

Consultation médicale incluse


Ce médicament est soumis à une surveillance supplémentaire. Cela permettra d’identifier rapidement les nouvelles informations de sécurité. Les professionnels de santé sont invités à signaler tout effet indésirable suspecté. Voir la rubrique 4.8 pour savoir comment signaler les effets indésirables.

1. Nom du médicament

Ferinject 50 mg fer / ml solution injectable / injectable.

2. Composition qualitative et quantitative

Un mL de solution contient 50 mg de fer sous forme de carboxymaltose ferrique.

Chaque flacon de 2 ml contient 100 mg de fer sous forme de carboxymaltose ferrique.

Chaque flacon de 10 ml contient 500 mg de fer sous forme de carboxymaltose ferrique.

Chaque flacon de 20 ml contient 1 000 mg de fer sous forme de carboxymaltose ferrique.

Un mL de solution contient jusqu’à 5,5 mg (0,24 mmol) de sodium, voir rubrique 4.4.

Pour la liste complète des excipients, voir la section 6.1.

3. Forme pharmaceutique

Solution pour injection / perfusion. Brun foncé, non transparent, solution aqueuse.

4. Renseignements cliniques
4.1 Indications thérapeutiques

Ferinject est indiqué pour le traitement de la carence en fer lorsque les préparations de fer par voie orale sont inefficaces ou ne peuvent pas être utilisées. Le diagnostic de carence en fer doit être basé sur des tests de laboratoire.

4.2 Posologie et mode d’administration

Surveiller attentivement les patients pour les signes et les symptômes de réactions d’hypersensibilité pendant et après chaque administration de Ferinject.

Ferinject ne doit être administré que lorsque le personnel formé pour évaluer et gérer les réactions anaphylactiques est immédiatement disponible, dans un environnement où des installations de réanimation complètes peuvent être assurées. Le patient doit être surveillé pour les effets indésirables pendant au moins 30 minutes après chaque administration de Ferinject (voir rubrique 4.4).

Posologie

La posologie de Ferinject suit une approche par étapes: [1] détermination du besoin individuel en fer, [2] calcul et administration de la (des) dose (s) de fer et [3] évaluations de réplétion post-fer. Ces étapes sont décrites ci-dessous:

Étape 1: Détermination du besoin en fer

Le besoin en fer individuel pour la réplétion à l’aide de Ferinject est déterminé en fonction du poids corporel du patient et du taux d’hémoglobine (Hb). Reportez-vous au tableau 1 pour déterminer le besoin en fer:

Tableau 1 : Détermination du besoin en fer

Hb

Poids corporel du patient

g / dL

mmol / L

inférieur à 35 kg

35 kg à <70 kg

70 kg et plus

<10

<6.2

500 mg

1500 mg

2,000 mg

10 à <14

De 6.2 à <8.7

500 mg

1000 mg

1500 mg

≥14

≥8.7

500 mg

500 mg

500 mg

La carence en fer doit être confirmée par des tests de laboratoire comme indiqué en 4.1.

Étape 2: Calcul et administration de la ou des doses de fer individuelles maximales

En fonction du besoin en fer déterminé ci-dessus, la dose appropriée de Ferinject doit être administrée en tenant compte des éléments suivants:

Une seule administration Ferinject ne doit pas dépasser:

• 15 mg de fer / kg de poids corporel (pour l’administration par injection intraveineuse) ou 20 mg de fer / kg de poids corporel (pour l’administration par perfusion intraveineuse)

• 1 000 mg de fer (20 ml Ferinject)

La dose cumulative maximale recommandée de Ferinject est de 1 000 mg de fer (20 ml Ferinject) par semaine.

Étape 3: Évaluation de la réplétion après le fer

La réévaluation doit être effectuée par le clinicien en fonction de l’état du patient. Le taux d’Hb doit être réévalué au plus tôt 4 semaines après l’administration finale de Ferinject afin de laisser suffisamment de temps pour l’érythropoïèse et l’utilisation du fer. Dans le cas où le patient nécessite une nouvelle réplétion du fer, le besoin en fer doit être recalculé en utilisant le tableau 1 ci-dessus. (Voir la section 5.1.)

Population particulière – patients atteints d’insuffisance rénale chronique hémodialysée

Une dose d’injection quotidienne maximale unique de 200 mg de fer ne doit pas être dépassée chez les patients atteints d’insuffisance rénale chronique hémodialysée (voir également rubrique 4.4).

Population pédiatrique

L’utilisation de Ferinject n’a pas été étudiée chez les enfants et n’est donc pas recommandée chez les enfants de moins de 14 ans.

Méthode d’administration

Ferinject ne doit être administré que par voie intraveineuse:

• par injection, ou

• par perfusion, ou

• lors d’une séance d’hémodialyse non diluée directement dans le membre veineux du dialyseur.

Ferinject ne doit pas être administré par voie sous-cutanée ou intramusculaire.

Injection intraveineuse

Ferinject peut être administré par injection intraveineuse en utilisant une solution non diluée. La dose unique maximale est de 15 mg de fer / kg de poids corporel, mais ne doit pas dépasser 1 000 mg de fer. Les taux d’administration sont indiqués dans le tableau 2:

Tableau 2 : Taux d’administration pour l’injection intraveineuse de Ferinject

Volume de Ferinject requis

Dose de fer équivalente

Taux d’administration / temps d’administration minimum

2

à

4 ml

100

à

200 mg

Pas de temps minimal prescrit

> 4

à

10 ml

> 200

à

500 mg

100 mg de fer / min

> 10

à

20 ml

> 500

à

1000 mg

15 minutes

Perfusion intraveineuse

Ferinject peut être administré par perfusion intraveineuse, auquel cas il doit être dilué. La dose unique maximale est de 20 mg de fer / kg de poids corporel, mais ne doit pas dépasser 1 000 mg de fer.

Pour la perfusion, Ferinject doit uniquement être dilué dans une solution stérile de chlorure de sodium à 0,9% m / V, comme indiqué dans le tableau 3. Note: pour des raisons de stabilité, Ferinject ne doit pas être dilué à moins de 2 mg de fer / ml la solution de carboxymaltose ferrique).

Tableau 3 : Plan de dilution de Ferinject pour perfusion intraveineuse

Volume de Ferinject requis

Dose de fer équivalente

Quantité maximale de solution stérile de chlorure de sodium à 0,9% m / V

Temps d’administration minimum

2

à

4 ml

100

à

200 mg

50 ml

> 4

à

10 ml

> 200

à

500 mg

100 mL

6 minutes

> 10

à

20 ml

> 500

à

1000 mg

250 ml

15 minutes

4.3 Contre-indications

L’utilisation de Ferinject est contre-indiquée en cas de:

• hypersensibilité à la substance active, à Ferinject ou à l’un des excipients mentionnés à la rubrique 6.1.

• hypersensibilité connue connue à d’autres produits de fer par voie parentérale.

• anémie non attribuée à une carence en fer, par exemple une autre anémie microcytaire.

• évidence d’une surcharge en fer ou de perturbations dans l’utilisation du fer.

4.4 Mises en garde spéciales et précautions d’emploi

Réactions d’hypersensibilité

Les préparations de fer administrées par voie parentérale peuvent provoquer des réactions d’hypersensibilité, y compris des réactions anaphylactiques / anaphylactoïdes graves et potentiellement mortelles. Des réactions d’hypersensibilité ont également été rapportées après des doses de complexes de fer par voie parentérale sans précédent.

Le risque est accru pour les patients souffrant d’allergies connues, y compris les allergies médicamenteuses, y compris les patients ayant des antécédents d’asthme sévère, d’eczéma ou d’autres allergies atopiques.

Il existe également un risque accru de réactions d’hypersensibilité aux complexes de fer par voie parentérale chez les patients atteints de maladies immunitaires ou inflammatoires (par exemple, lupus érythémateux systémique, polyarthrite rhumatoïde).

Ferinject ne doit être administré que lorsqu’un personnel formé pour évaluer et gérer les réactions anaphylactiques est immédiatement disponible, dans un environnement où des installations de réanimation complètes peuvent être assurées. Chaque patient doit être observé pour les effets indésirables pendant au moins 30 minutes après chaque administration de Ferinject. Si des réactions d’hypersensibilité ou des signes d’intolérance surviennent pendant l’administration, le traitement doit être arrêté immédiatement. Des installations de réanimation cardio-respiratoire et du matériel de traitement des réactions anaphylactiques / anaphylactoïdes aiguës devraient être disponibles, y compris une solution d’adrénaline 1: 1000 injectable. Un traitement supplémentaire avec des antihistaminiques et / ou des corticostéroïdes doit être administré selon le cas.

Insuffisance hépatique ou rénale

Chez les patients présentant un dysfonctionnement hépatique, le fer parentéral ne doit être administré qu’après une évaluation soigneuse des avantages / risques. L’administration de fer par voie parentérale doit être évitée chez les patients présentant un dysfonctionnement hépatique lorsque la surcharge en fer est un facteur déclenchant, en particulier Porphyria Cutanea Tarda (PCT). Une surveillance attentive de l’état du fer est recommandée pour éviter la surcharge en fer.

Aucune donnée d’innocuité sur les patients atteints d’insuffisance rénale chronique hémodialyse-dépendante recevant des doses uniques de plus de 200 mg de fer n’est disponible.

Infection

Le fer parentéral doit être utilisé avec précaution en cas d’infection aiguë ou chronique, d’asthme, d’eczéma ou d’allergies atopiques. Il est recommandé d’arrêter le traitement par Ferinject chez les patients présentant une bactériémie persistante. Par conséquent, chez les patients présentant une infection chronique, une évaluation du rapport bénéfice / risque doit être effectuée, en tenant compte de la suppression de l’érythropoïèse.

Extravasation

Des précautions doivent être prises pour éviter les fuites paravéniques lors de l’administration de Ferinject. Une fuite paraveineuse de Ferinject au site d’injection peut entraîner une irritation de la peau et une décoloration brune potentiellement durable au site d’injection. En cas de fuite paraveineuse, l’administration de Ferinject doit être arrêtée immédiatement.

Excipients

Un mL de Ferinject non dilué contient jusqu’à 5,5 mg (0,24 mmol) de sodium. Ceci doit être pris en compte chez les patients suivant un régime contrôlé par le sodium.

Population pédiatrique

L’utilisation de Ferinject n’a pas été étudiée chez les enfants.

4.5 Interactions avec d’autres médicaments et autres formes d’interaction

L’absorption du fer par voie orale est réduite lorsqu’il est administré de manière concomitante avec des préparations de fer par voie parentérale. Par conséquent, si nécessaire, le traitement par fer oral ne doit pas être débuté pendant au moins 5 jours après la dernière injection de Ferinject.

4.6 Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse

Les données concernant l’utilisation de Ferinject chez la femme enceinte sont limitées (voir rubrique 5.1). Une évaluation soigneuse du rapport bénéfice / risque est nécessaire avant l’utilisation pendant la grossesse et Ferinject ne doit pas être utilisé pendant la grossesse sauf en cas de nécessité absolue.

La carence en fer survenant au cours du premier trimestre de la grossesse peut dans de nombreux cas être traitée par du fer oral. Le traitement par Ferinject doit être limité aux deuxième et troisième trimestres si le bénéfice est jugé supérieur au risque potentiel pour la mère et le fœtus.

Les données chez l’animal suggèrent que le fer libéré par Ferinject peut traverser la barrière placentaire et que son utilisation pendant la grossesse peut influencer le développement du squelette chez le fœtus (voir rubrique 5.3).

Allaitement maternel

Des études cliniques ont montré que le transfert de fer de Ferinject au lait humain était négligeable (≤ 1%). Sur la base de données limitées sur les femmes qui allaitent, il est peu probable que Ferinject représente un risque pour l’enfant allaité.

La fertilité

Il n’y a pas de données sur l’effet de Ferinject sur la fertilité humaine. La fertilité n’a pas été affectée à la suite du traitement par Ferinject dans les études animales (voir rubrique 5.3).

4.7 Effets sur l’aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines

Ferinject est peu susceptible de nuire à la capacité de conduire et d’utiliser des machines.

4.8 Effets indésirables

Le tableau 4 présente les effets indésirables rapportés au cours des études cliniques dans lesquels 7 391 sujets ont reçu Ferinject, ainsi que ceux rapportés après la commercialisation (voir les notes de bas de page du tableau pour plus de détails).

L’effet indésirable le plus fréquemment signalé est la nausée (survenant chez 2,9% des sujets), suivie des réactions au site d’injection / de perfusion, de l’hypophosphatémie, des maux de tête, des bouffées vasomotrices, des étourdissements et de l’hypertension. Les réactions au site d’injection / perfusion comprennent plusieurs réactions indésirables qui sont soit inhabituelles soit rares. Dans les essais cliniques, les valeurs minimales de phosphore sérique ont été obtenues après environ 2 semaines, et 4 à 12 semaines après le traitement par Ferinject, les valeurs sont revenues à celles dans la plage de référence. L’effet indésirable le plus grave est celui des réactions anaphylactoïdes (rares).

Tableau 4 : Effets indésirables observés au cours des essais cliniques et après la commercialisation

System Organ Class

Commun (≥1 / 100 à <1/10)

Peu fréquent (≥1 / 1000 à <1/100)

Rare (≥1 / 10000 à <1/1000)

Troubles du système immunitaire

Hypersensibilité

Réactions anaphylactoïdes

Métabolisme et troubles nutritionnels

Hypophosphatémie

Troubles du système nerveux

Maux de tête, vertiges

Paresthésie, dysgueusie

Perte de conscience (1)

Troubles psychiatriques

Anxiété (2)

Troubles cardiaques

Tachycardie

Troubles vasculaires

Flushing, hypertension

Hypotension

Phlébite, syncope (2) , présyncope (2)

Troubles respiratoires, thoraciques et médiastinaux

Dyspnée

Bronchospasme (2)

Problèmes gastro-intestinaux

La nausée

Vomissements, dyspepsie, douleurs abdominales, constipation, diarrhée

Flatulence

Troubles de la peau et des tissus sous-cutanés

Prurit, urticaire, érythème, éruption cutanée (3)

Angioedème (2) , pâleur (2) et œdème facial (1)

Troubles musculo-squelettiques et du tissu conjonctif

Myalgie, douleur dorsale, arthralgie, douleur aux extrémités, spasmes musculaires

Troubles généraux et anomalies au site d’administration

Réactions au site d’injection / de perfusion (4)

Pyrexie, fatigue, douleur thoracique, œdème périphérique, frissons

Malaise, affection pseudo-grippale (2)

Enquêtes

Augmentation de l’alanine aminotransférase, augmentation de l’aspartate aminotransférase, augmentation de la gamma-glutamyltransférase, augmentation de la lactate déshydrogénase dans le sang, augmentation de la phosphatase alcaline du sang

1 ADR exclusivement déclarés dans le cadre post-marketing.

2 effets indésirables rapportés après la commercialisation, également observés en clinique.

3 Comprend les termes préférés suivants: éruption cutanée (ADR individuel déterminé comme étant peu fréquent) et éruption érythémateuse, -généralisée, -maculaire, -maculo-papulaire, -prurigineuse (tous les effets indésirables individuels jugés rares).

4 Comprend les termes préférés suivants: site d’injection / perfusion -puissance, -hématome, -discolourat, -extravasation, -irritation, -réaction, (tous les effets indésirables individuels jugés peu fréquents) et -paresthésies (réactions indésirables individuelles jugées rares).

Note: ADR = réaction indésirable au médicament.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Il permet un suivi continu du rapport bénéfice / risque du médicament. Les professionnels de santé sont invités à signaler tout effet indésirable suspecté via:

Royaume-Uni

Carte Jaune

Site Web: www.mhra.gov.uk/yellowcard

Malte

Rapport ADR

Site Internet:

www.medicinesauthority.gov.mt/adrportal

4.9 Surdosage

L’administration de Ferinject en quantités supérieures à la quantité nécessaire pour corriger le déficit en fer au moment de l’administration peut conduire à une accumulation de fer dans les sites de stockage conduisant éventuellement à une hémosidérose. La surveillance des paramètres du fer tels que la ferritine sérique et la saturation de la transferrine peut aider à reconnaître l’accumulation de fer. Si une accumulation de fer s’est produite, traiter selon la pratique médicale habituelle, p. Ex. Envisager l’utilisation d’un chélateur de fer.

5. Propriétés pharmacologiques
5.1 Propriétés pharmacodynamiques

Classe pharmacothérapeutique: Fer trivalent, préparation parentérale, code ATC: B03AC

Ferinject solution pour injection / perfusion est une solution colloïdale du complexe de fer carboxymaltose ferrique.

Le complexe est conçu pour fournir, de manière contrôlée, du fer utilisable pour les protéines de transport et de stockage du fer dans le corps (transferrine et ferritine, respectivement).

L’utilisation de globules rouges de 59 Fe chez Ferinject radiomarqué variait de 91% à 99% chez les sujets présentant une carence en fer (ID) et de 61% à 84% chez les sujets atteints d’anémie rénale 24 jours après l’administration.

Le traitement par Ferinject de patients présentant une anémie ID entraîne une augmentation du nombre de réticulocytes et des taux de ferritine sérique dans les limites normales.

Efficacité clinique et sécurité

L’efficacité et l’innocuité de Ferinject ont été étudiées dans différents domaines thérapeutiques nécessitant du fer intraveineux pour corriger la carence en fer. Les principales études sont décrites plus en détail ci-dessous.

Cardiologie

Insuffisance cardiaque chronique

L’étude CONFIRM-HF était une étude randomisée, à double insu et à double insu comparant Ferinject (n = 150) versus placebo (n = 151) chez des sujets atteints d’insuffisance cardiaque chronique (ICC) et d’ID pour une période de traitement de 52 semaines. Au jour 1 et à la semaine 6 (phase de correction), les sujets ont reçu soit Ferinject selon une grille de dosage simplifiée utilisant l’Hb initiale et le poids corporel lors du dépistage (voir rubrique 4.2), soit un placebo ou pas de dose. Aux semaines 12, 24 et 36 (phase de maintenance), les sujets recevaient Ferinject (500 mg de fer) ou un placebo si la ferritine sérique était <100 ng / mL ou 100-299 ng / mL avec TSAT <20%, ou aucune dose. Le bénéfice thérapeutique de Ferinject par rapport au placebo a été démontré avec le critère principal d’efficacité, le changement du test de marche de 6 minutes (6MWT) entre le début et la 24ème semaine (p = 0,002). Cet effet a été maintenu tout au long de l’étude jusqu’à la semaine 52 (p <0,001).

Néphrologie

Maladie rénale chronique liée à l’hémodialyse

L’étude VIT-IV-CL-015 était une étude ouverte, randomisée et en groupes parallèles comparant Ferinject (n = 97) à du saccharose de fer (n = 86) chez des sujets présentant une anémie ID subissant une hémodialyse. Les sujets ont reçu Ferinject ou le fer saccharose 2-3 fois par semaine en doses uniques de 200 mg de fer directement dans le dialyseur jusqu’à ce que la dose de fer cumulative calculée individuellement a été atteinte (dose cumulée moyenne de fer comme Ferinject: 1700 mg). Le principal critère d’évaluation de l’efficacité était le pourcentage de sujets ayant atteint une augmentation de Hb de ≥ 1,0 g / dL à 4 semaines après l’inclusion. Quatre semaines après l’inclusion, 44,1% ont répondu au traitement par Ferinject (c.-à-d. Augmentation de l’hémoglobine ≥1,0 g / dL) comparativement à 35,3% pour le fer sucrose (p = 0,2254).

Maladie rénale chronique non dépendante de la dialyse

L’étude 1VIT04004 était une étude ouverte, randomisée, à contrôle actif, évaluant l’innocuité et l’efficacité de Ferinject (n = 147) par rapport au fer oral (n = 103). Les sujets du groupe Ferinject ont reçu 1 000 mg de fer au départ et 500 mg de fer aux jours 14 et 28, si la TSAT était inférieure à 30% et la ferritine sérique était inférieure à 500 ng / mL lors de la visite respective. Les sujets du bras de fer oral ont reçu 65 mg de TID de fer sous forme de sulfate ferreux entre le début et la 56ème journée. Les sujets ont été suivis jusqu’au jour 56. Le critère principal d’efficacité était le pourcentage de sujets augmentant l’Hb ≥1.0 g / dL à tout moment. entre la ligne de base et la fin de l’étude ou le moment de l’intervention. Ceci a été réalisé par 60,54% des sujets recevant Ferinject contre 34,7% des sujets dans le groupe oral de fer (p <0,001). Le changement moyen de l’hémoglobine au jour 56 / fin de l’étude était de 1,0 g / dL dans le groupe Ferinject et de 0,7 g / dL dans le groupe fer oral (p = 0,034, IC à 95%: 0,0, 0,7).

Gastroentérologie

Maladie inflammatoire de l’intestin

L’étude VIT-IV-CL-008 était une étude ouverte randomisée comparant l’efficacité de Ferinject et du sulfate ferreux oral dans la réduction de l’anémie ID chez des sujets atteints d’une maladie intestinale inflammatoire (MII). Les sujets ont reçu soit Ferinject (n = 111) en doses uniques allant jusqu’à 1 000 mg de fer une fois par semaine jusqu’à ce que la dose de fer calculée individuellement (formule de Ganzoni) soit atteinte (dose de fer cumulée moyenne: 1 490 mg) sulfate ferreux (n = 49) pendant 12 semaines. Les sujets traités par Ferinject ont présenté une augmentation moyenne de l’hémoglobine entre la valeur initiale et la semaine 12 de 3,83 g / dL, non inférieure à 12 semaines de traitement biquotidien avec du sulfate ferreux (3,75 g / dL, p = 0,8016).

Étude FER-IBD-07-COR était une étude randomisée, en ouvert, comparant l’efficacité de Ferinject vs fer saccharose chez les sujets avec IBD remit ou doux. Les sujets traités par Ferinject ont reçu une dose simplifiée de Hb et de masse corporelle (voir rubrique 4.2) en doses uniques jusqu’à 1 000 mg de fer, tandis que les sujets recevant du fer saccharose ont été dosés individuellement en utilisant la formule de Ganzoni en doses de 200 mg de fer jusqu’à ce que la dose cumulée de fer soit atteinte. Les sujets ont été suivis pendant 12 semaines. 65,8% des sujets recevant Ferinject (n = 240, dose cumulée moyenne de fer: 1,414 mg) contre 53,6% recevant du saccharose de fer (n = 235, dose cumulée moyenne de 1207 mg, p = 0,004) avaient répondu à la semaine 12 (définie comme Hb). augmenter ≥ 2 g / dL). 83,8% des sujets traités par Ferinject contre 75,9% des sujets traités au fer saccharose ont atteint une augmentation de l’Hb ≥ 2 g / dL ou avaient une Hb dans les limites normales à la semaine 12 (p = 0,019).

Santé des femmes

Post-partum

L’étude VIT-IV-CL-009 était une étude ouverte randomisée de non-infériorité comparant l’efficacité de Ferinject (n = 227) par rapport au sulfate ferreux (n = 117) chez les femmes souffrant d’anémie post-partum. Les sujets ont reçu soit Ferinject en doses uniques allant jusqu’à 1 000 mg de fer jusqu’à ce que leur dose cumulée de fer calculée individuellement (selon la formule de Ganzoni) soit atteinte, soit 100 mg de fer comme sulfate oral ferreux BID pendant 12 semaines. Les sujets ont été suivis pendant 12 semaines. La variation moyenne de l’Hb entre le début et la 12ème semaine était de 3,37 g / dL dans le groupe Ferinject (n = 179, dose moyenne de fer cumulée: 1,347 mg) contre 3,29 g / dL dans le groupe sulfate ferreux (n = 89). non-infériorité entre les traitements.

Grossesse

Les médicaments à base de fer par voie intraveineuse ne doivent pas être utilisés pendant la grossesse, sauf en cas de nécessité absolue. Le traitement par Ferinject doit être limité aux deuxième et troisième trimestres si le bénéfice est jugé supérieur au risque potentiel pour la mère et le fœtus, voir rubrique 4.6.

Des données limitées sur l’innocuité chez les femmes enceintes sont disponibles dans l’étude FER-ASAP-2009-01, une étude ouverte randomisée comparant Ferinject (n = 121) et le sulfate ferreux oral (n = 115) chez les femmes enceintes dans les deuxième et troisième trimestre avec ID d’anémie pour une période de traitement de 12 semaines. Les sujets ont reçu Ferinject en doses cumulatives de 1 000 mg ou 1 500 mg de fer (dose cumulative moyenne: 1 029 mg de fer) en fonction de l’Hb et du poids corporel au dépistage, ou 100 mg de fer oral BID pendant 12 semaines. L’incidence des effets indésirables liés au traitement était similaire entre les femmes traitées par Ferinject et celles traitées par fer oral (groupe Ferinject 11,4%, groupe oral 15,3%). Les effets indésirables liés au traitement les plus fréquemment rapportés ont été des nausées, des douleurs abdominales hautes et des céphalées. Les scores d’Apgar du nouveau-né ainsi que les paramètres du fer chez les nouveau-nés étaient similaires entre les groupes de traitement.

Surveillance de la ferritine après traitement de substitution

Il y a des données limitées de l’étude VIT-IV-CL-008 qui démontre que les niveaux de ferritine diminuent rapidement 2-4 semaines après le remplacement et plus lentement par la suite. Les taux moyens de ferritine ne sont pas tombés à des niveaux où le retraitement pourrait être envisagé au cours des 12 semaines de suivi de l’étude. Ainsi, les données disponibles n’indiquent pas clairement le moment optimal pour la réanalyse de la ferritine, bien que l’évaluation des taux de ferritine plus tôt que 4 semaines après le traitement de remplacement semble prématurée. Par conséquent, il est recommandé que le clinicien procède à une nouvelle évaluation de la ferritine en fonction de l’état du patient.

5.2 Propriétés pharmacocinétiques

La tomographie par émission de positrons a démontré que 59 Fe et 52 Fe de Ferinject étaient rapidement éliminés du sang, transférés dans la moelle osseuse et déposés dans le foie et la rate.

Après l’administration d’une dose unique de Ferinject de 100 à 1000 mg de fer chez les sujets ID, les niveaux maximum de fer sérique total de 37 μg / mL jusqu’à 333 μg / mL sont obtenus après 15 minutes à 1.21 heures respectivement. Le volume du compartiment central correspond bien au volume du plasma (environ 3 litres).

Le fer injecté ou perfusé a été rapidement éliminé du plasma, la demi-vie terminale allant de 7 à 12 heures, le temps de séjour moyen (TRM) étant de 11 à 18 heures. L’élimination rénale du fer était négligeable.

5.3 Données de sécurité précliniques

Les données précliniques n’ont révélé aucun risque particulier pour l’homme sur la base d’études conventionnelles de pharmacologie de sécurité, de toxicité à doses répétées et de génotoxicité. Des études précliniques indiquent que le fer libéré par Ferinject traverse la barrière placentaire et est excrété dans le lait en quantités limitées et contrôlées. Dans des études de toxicologie de reproduction utilisant des lapins remplis de fer, Ferinject a été associé à des anomalies squelettiques mineures chez le fœtus. Dans une étude de fertilité sur des rats, il n’y avait aucun effet sur la fertilité pour les animaux mâles ou femelles. Aucune étude à long terme sur des animaux n’a été réalisée pour évaluer le potentiel carcinogène de Ferinject. Aucune preuve de potentiel allergique ou immunotoxique n’a été observée. Un test in vivo contrôlé n’a montré aucune réactivité croisée de Ferinject avec des anticorps anti-dextran. Aucune irritation ou intolérance locale n’a été observée après l’administration intraveineuse.

6. Mentions pharmaceutiques
6.1 Liste des excipients

Hydroxyde de sodium (pour l’ajustement du pH)

Acide chlorhydrique (pour l’ajustement du pH)

Eau pour les injections

6.2 Incompatibilités

Ce médicament ne doit pas être mélangé avec d’autres médicaments à l’exception de ceux mentionnés dans la rubrique 6.6.

La compatibilité avec les récipients autres que le polyéthylène et le verre n’est pas connue.

6.3 Durée de conservation

Durée de conservation du produit tel que conditionné pour la vente:

3 années.

Durée de conservation après la première ouverture du récipient:

D’un point de vue microbiologique, les préparations pour l’administration parentérale doivent être utilisées immédiatement.

Durée de conservation après dilution avec une solution stérile de chlorure de sodium à 0,9% m / V:

D’un point de vue microbiologique, les préparations pour administration parentérale doivent être utilisées immédiatement après dilution avec une solution stérile de chlorure de sodium à 0,9% m / V.

6.4 Précautions particulières de conservation

Conserver dans l’emballage d’origine afin de protéger de la lumière. Ne pas stocker au-dessus de 30 ° C. Ne pas congeler.

6.5 Nature et contenu de l’emballage

Ferinject est fourni dans un flacon (verre de type I) avec un bouchon (caoutchouc bromobutyle) et un bouchon en aluminium comme:

– 2 ml de solution contenant 100 mg de fer. Disponible en conditionnements de 1, 2 et 5 flacons.

– 10 ml de solution contenant 500 mg de fer. Disponible en conditionnements de 1, 2 et 5 flacons.

– 20 ml de solution contenant 1 000 mg de fer. Disponible en format de 1 flacon.

Toutes les présentations ne peuvent pas être commercialisées.

6.6 Précautions particulières d’élimination et de manipulation

Inspecter visuellement les flacons pour détecter les sédiments et les dommages avant utilisation. Utilisez uniquement ceux qui contiennent une solution homogène et sans sédiments.

Chaque flacon de Ferinject est destiné à un usage unique. Tout produit non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément aux exigences locales.

Ferinject ne doit être mélangé qu’avec une solution stérile de chlorure de sodium à 0,9% m / V. Aucune autre solution de dilution intraveineuse et aucun agent thérapeutique ne devraient être utilisés, car il existe un potentiel de précipitation et / ou d’interaction. Pour les instructions de dilution, voir la section 4.2.

7. Titulaire de l’autorisation

Vifor France

100-101 Terrasse Boieldieu

Tour Franklin La Défense 8

92042 Paris La Défense Cedex

France

Tél. +33 (0) 1 41 06 58 90

Fax +33 (0) 1 41 06 58 99

8. Numéro (s) d’autorisation de mise sur le marché

Royaume-Uni: PL 15240/0002

Malte: MA869 / 00101 (2 ml); MA869 / 00102 (10 ml); MA869 / 00103 (20 ml)

9. Date de première autorisation / renouvellement de l’autorisation

Date de première autorisation:

Royaume-Uni: 19.07.2007

Malte: 09.04.2010

Date du dernier renouvellement: 18.06.2012

10. Date de révision du texte

Royaume-Uni: mars 2017

Malte: mars 2017